Factures d’énergie : la hausse aura lieu mais sera « contenue »

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 29/08/2022 à 09:25

L’augmentation des prix de l’énergie sur les marchés de gros inquiètent : dans plusieurs pays européens, les ménages risquent de voir leurs factures grimper de plusieurs centaines voire milliers d’euros par an. Les Français, pour l’instant, sont épargnés grâce au bouclier tarifaire, mais celui-ci va prendre fin. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a tenté d’être rassurant.

hausse prix énergie 2023
Bruno Le Maire a tenté de rassurer sur les prix de l'énergie en 2023.

Les factures d’énergie vont bien augmenter en France

Si le bouclier tarifaire, en place depuis octobre 2021 pour le gaz et février 2022 pour l’électricité, a protégé les Français de la hausse des prix de l’énergie sur les marchés de gros, la situation va changer dès le 1er janvier 2023. Le bouclier tarifaire prendra fin et les tarifs vont augmenter. La hausse s’annonce conséquente, les prix de l’énergie ayant battu record sur record depuis plusieurs mois.

Le gouvernement ne peut plus faire face au coût pour l’État de ce dispositif : déjà plus de 20 milliards d’euros ont ainsi été dépensés, et la facture va encore augmenter. De fait, il n’est pas question de prolonger le bouclier tarifaire : Bruno Le Maire l’a confirmé samedi 27 août 2022 en marge du congrès des cadres de LREM qui se tenait à Metz.

L’augmentation des tarifs sera « contenue »

Le ministre de l’Économie a néanmoins tenté de rassurer les Français : « les hausses dont a parlé le président de la République et la Première ministre seront des hausses contenues », a-t-il déclaré. L’augmentation aura donc lieu, et ce que ce soit pour le gaz (dès janvier 2023) ou pour l’électricité (dès février 2023). Il n’a toutefois pas donné de précisions sur ce à quoi doivent réellement s’attendre les ménages.

La bonne nouvelle est qu’il « n’y aura pas de rattrapage sur ce plafonnement en 2023 », a souligné le ministre en parlant du bouclier tarifaire sur l’électricité. Selon la CRE, les prix auraient dû doubler depuis février 2022.

À lire aussi Quel fournisseur d'électricité choisir ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Pourquoi il y a si peu de seniors qui travaillent en France ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.