Électricité : l’augmentation de 15% pour 2023 remise en cause ?

Par Jean-Baptiste Giraud | Mis à jour le 29/09/2022 à 15:23

Erreur de facture en votre faveur. C'est peut-être ce que vous verrez apparaître l'an prochain sur votre facture, si l'association de consommateurs CLCV a vu juste. Elle estime en effet que le calcul des tarifs de revente de l'électricité aux fournisseurs d'électricité n'était pas correct en 2022, car basé sur des prévisions qui se sont avérées erronées.

électricité facture
Électricité : la hausse sera peut-être moins forte en 2023.

Une erreur de calcul sur les factures d'électricité

5 à 8%. C'est peut-être la baisse que l'on peut espérer voir aparaitre sur les factures d'électricité en 2023. Enfin, pour être précis, la réduction de la hausse de 15% prévue par le gouvernement ! Sachant, pour être complet et honnête sur le sujet, que sans le bouclier tarifaire, financé par nos impôts, les prix de l'électricité (et du gaz) auraient dû doubler l'an prochain.

Mais reprenons cette information que l'on doit à nos confrères de Capital. Sans rentrer dans les détails techniques qui sont complexes, l'association CLCV s'est apercue que les calculs du prix de vente de l'électricité pour 2022 ont été réalisés sur la base de prévisions, de prédictions. Et que certaines de ces prédictions, se sont retrouvées erronées. 

Peut-être une remise sur les factures d’électricité en 2023

Jusque-là, rien d'anormal. Toutes les prévisions, prédictions, sont corrigées en cours de route, on ajuste en fonction de la réalité. Seulement voilà, pour les tarifs de l'électricité 2022, les corrections n'ont pas été appliquées. La Commission de Régulation de l'Energie, dont c'est la mission, a jusqu'au mois de juin 2023 pour le faire.

La CLCV demande donc à la CRE de procéder à ces corrections de calcul, et d'en faire bénéficier les consommateurs d'électricité en 2023, sur leurs factures. Ainsi, au lieu d'une hausse de 15%, annoncée par le gouvernement, la hausse pourrait de ce fait être limitée. Entre 7 et 10% "seulement". 

Seulement voilà : encore une fois, c'est oublier que la hausse de 15% est elle-même artificielle, car plafonnée par le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement. On attend maintenant la réponse de la Commission de Régulation de l'Energie. La CLCV est disposée à saisir les tribunaux. 

À lire aussi Comment réduire sa facture d'électricité ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.