Sécurité routière : les règles à respecter pour rouler avec un enfant à bord

Par Alexis Guiot | Mis à jour le 05/08/2021 à 16:25
Partager

Quel que soit le véhicule utilisé, la route présente de nombreux dangers. Il convient alors de respecter un certain nombre de règles et protocoles dès lors que l’on prend la voiture. Un conducteur se doit alors de tout mettre en œuvre pour assurer sa sécurité ainsi que celle de ses passagers. Lorsqu’il est amené à transporter des enfants, celui-ci doit impérativement se conformer à un règlement particulier dont nous vous détaillons ici les particularités.

Où installer un enfant dans une voiture ?

Une voiture standard dispose de deux sièges avant, celui du conducteur ainsi que le siège passager, mais également de trois sièges arrière. Lorsque se pose la question de déterminer la place à laquelle peut s'asseoir un enfant au sein d’un véhicule, la réponse dépendra majoritairement de l’âge de ce dernier. Nous distinguons en effet les enfants de moins de dix ans des enfants de plus de dix ans. Les règles appliquées ne sont alors pas les mêmes selon l’âge du passager. 


Les enfants de moins de dix ans


Lorsque l’enfant que vous transportez dans votre véhicule a moins de dix ans, des règles particulières entrent en vigueur. Notez tout d’abord que, quel que soit l'âge du passager, il ne peut y avoir qu’une personne par siège. Par ailleurs, les enfants de moins de dix ans doivent impérativement être installés à l’aide d’un dispositif de retenue. Le choix de ce dernier dépendra de différents critères que nous définirons ci-dessous. 

En tant qu’automobiliste, il vous sera interdit de transporter un enfant de moins de dix ans sur les sièges avant du véhicule. Il existe cependant des exceptions pour lesquelles ce dernier pourrait être installé sur le siège passager. Il pourra en effet voyager sur le siège passager avant s’il est installé dos à la route, dans un siège adapté à une telle utilisation. Dans le cas où le véhicule en question ne possède pas de banquette arrière ou que celle-ci ne soit pas équipée de ceintures de sécurité, l’enfant sera alors autorisé à s’installer à l’avant de la voiture. De même lorsque les sièges arrière sont déjà occupés par des enfants de moins de dix ans correctement installés ou que ceux-ci sont simplement momentanément inutilisables.


Les enfants de dix ans ou plus


Un enfant ayant plus de dix ans sera autorisé à s’installer sur le siège avant de la voiture à condition que celui-ci soit équipé d’une ceinture de sécurité. Selon la taille de l’enfant, celui-ci pourra également utiliser un système homologué de retenue. 

S’il n’est pas interdit qu’un enfant de plus de dix ans s’assoit à l’avant, il sera toujours préconisé que ce dernier soit installé sur la banquette arrière. 
 

Qu’est-ce qu’un dispositif de retenue ?

Lors d’accidents mortels de la route impliquant un enfant, un sur quatre n’était pas installé sur un siège auto. Il est alors indispensable que votre véhicule soit équipé du dispositif de retenue adapté, dès lors que vous transportez un enfant de moins de dix ans. Ce dernier permet notamment d’assurer la protection de l’enfant en cas de choc ou d’accident, lui sauvant souvent la vie. Il est toutefois primordial de choisir le siège auto adapté, répondant aux réglementations imposées par la loi.

Comment choisir le siège auto adapté à mon enfant ?

Tout d’abord, le dispositif de retenue doit obligatoirement détenir le visa d’homologation des normes européennes. Pour le vérifier, il suffit simplement de vous assurer que ce dernier possède une étiquette attestant ladite homologation. Plusieurs indications sont alors inscrites : 

  • La norme R44 concernant le poids de l’enfant.
  • La norme R129 s’appliquant à la taille de l’enfant. 
  • La lettre “E” encerclée, témoignant de la conformité à la norme européenne. Lorsque celle-ci est suivie de la lettre 2, cela signifie que le pays ayant délivré l’homologation est la France. 

D’autre part, lorsque vous serez amené à choisir un siège auto pour un enfant, il sera également indispensable de choisir un dispositif à la bonne taille. Cinq groupes de dispositifs de retenue ont alors été définis afin de vous aider à choisir celui parfaitement adapté à votre enfant : 

  • Groupe 0 : pour nouveaux nés jusqu’aux enfants de 10 kilos et mesurant jusqu’à 70 centimètres. 
  • Groupe 0+ : pour nouveaux nés jusqu’aux enfants de 13 kilos et mesurant jusqu'à 80 centimètres. 
  • Groupe 1 : pour enfants de 9 à 13 kilos et mesurant jusqu’à 1 mètre.  
  • Groupe 2 : pour enfants de 15 à 25 kilos.
  • Groupe 3 : pour enfants de 22 à 36 kilos et mesurant jusqu'à 1 mètre 50. 

Avant chaque départ, il est essentiel de vérifier que le siège auto est correctement installé et que le dispositif est parfaitement attaché, quelle que soit la distance parcourue. 

Que risque un automobiliste ne respectant pas les règles de sécurité en vigueur ?

S’il existe des règles, celles-ci sont mises en place pour votre sécurité et celles de vos passagers. Ainsi, lorsque ces dernières ne sont pas respectées, les conséquences pourraient alors être plus importantes. Concernant le règlement de sécurité routière instauré pour les enfants, celui-ci pourra parfois leur sauver la vie en cas d’accident. 

Outre la possibilité de mettre en danger les enfants que vous transportez, vous vous exposez, en tant qu’automobiliste, à des condamnations pénales. En effet, lorsque ces règles de sécurité routière ne sont pas respectées, le conducteur du véhicule s’expose à une contravention de 4e classe. Celle-ci implique un possible retrait de point, voire la suspension du permis de conduire. Il conviendra également de régler une amende forfaitaire de 135 euros. Notez que le montant maximum d’une telle contravention peut s’élever à 750 euros.

Quelques conseils pratiques

Lorsque vous transportez un enfant dans votre voiture, assurez-vous tout d’abord que ce dernier soit correctement installé et attaché avant de démarrer le véhicule. En effet, de nombreux accidents mortels surviennent sur les trajets les plus courts car les règles de sécurité sont mises de côté par de nombreux conducteurs dans de telles situations. Pensez également à activer la sécurité enfant de la voiture, notamment lorsque ces derniers sont assez grands pour atteindre les poignées de porte. De cette manière, la portière ne pourra plus être ouverte de l’intérieur, uniquement de l’extérieur. 

Dès qu’il est en âge de comprendre, apprenez à votre enfant à s’attacher et bien se comporter en voiture afin d’éviter tout potentiel futur accident. 

Rouler avec un enfant à bord du véhicule demande de se conformer à certaines règles de sécurité pouvant lui sauver la vie en cas d’accident. Par ailleurs, lorsque celles-ci ne sont pas respectées, le conducteur s’expose à une contravention en cas de contrôle. La personne derrière le volant est alors responsable pour ses passagers, notamment les enfants et doit alors s’engager à tout mettre en œuvre pour assurer leur sécurité tout au long du trajet.

Article précédent Comment choisir une assurance responsabilité civile pour son chien ?
Article suivant Les assurances des SUV et des voitures électriques devraient coûter plus cher
Plus de guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.