L'assurance habitation propriétaire occupant et propriétaire non-occupant

Par Alexis Guiot | Mis à jour le 27/09/2021 à 10:57
Partager

Pour les propriétaires, l’assurance habitation est facultative mais apparaît comme une couverture particulièrement importante pour être parfaitement protégé. Nous faisons ici le point sur les garanties couvertes en fonction de votre situation.
 

Qu’est-ce que l’assurance habitation propriétaire ?

Contrairement aux locataires, les propriétaires ne sont pas contraints de souscrire à une assurance habitation, sauf si vous êtes en copropriété où la souscription à une assurance logement est obligatoire. Cependant, au vu des éventuels risques et dommages pouvant survenir, il apparaît comme essentiel de souscrire à ce type de contrat.

Afin de protéger au maximum votre logement et les personnes qui y résident, il est essentiel de choisir une couverture adaptée à votre logement et votre situation. Selon que vous soyez propriétaire occupant ou propriétaire non-occupant, les garanties nécessaires ne vont pas être les mêmes. 

Que couvre l’assurance habitation propriétaire ?

Les principales garanties 

Sur le marché, les conditions et tarifs des contrats proposés peuvent fortement varier d’un assureur à l’autre. Pour bénéficier d’une protection optimale, vous pouvez souscrire à un contrat d’assurance multirisque habitation (MRH) qui vous couvrira face aux différents risques de la vie courante.

Ce genre de contrat vous assure une garantie responsabilité civile (RC) vous permettant d’être protégé en cas de dommages causés à des tiers. En plus de cette couverture, le contrat d’assurance habitation vous permet d’être protégé face à de nombreux risques : 

  • Incendie et explosion : couverture en cas de dégâts causés par un feu ou la fumée d’origine accidentelle
  • Dégât des eaux : protection en cas de fuite d’eau, de rupture des conduits, de débordements ou d’infiltrations touchant votre logement et ceux voisins
  • Bris de glace : garantie des différentes zones vitrées du logement (fenêtres, baies vitrées, portes…) 
  • Vol et vandalisme : indemnisation en cas de cambriolages par effraction et violence à votre domicile
  • Catastrophes naturelles : prise en charge des réparations nécessaires suite à un phénomène naturel reconnu comme catastrophe par arrêté interministériel

Avant de souscrire à votre contrat d’assurance habitation propriétaire, il est important de s’intéresser de près aux différentes conditions de mise en application des garanties. En effet, certaines situations peuvent être exclues des garanties couvertes : mauvaise utilisation d’un appareil, porte non fermée, défaut d’entretien…

Une couverture étendue

Pour être pleinement couvert, vous avez la possibilité de souscrire à des garanties supplémentaires. La souscription à ces garanties optionnelles va varier selon votre situation et vos besoins. Afin d’assurer une protection totale à votre logement, il est possible de souscrire aux garanties suivantes :

  • Dommages électriques
  • Protection des éléments extérieurs : jardin, piscine, véranda… 
  • Protection juridique
  • Assurance scolaire...

Dans quels cas souscrire une assurance propriétaire non-occupant ?

En tant que propriétaire occupant, la souscription à un contrat d’assurance MRH vous permet de bénéficier d’une couverture adéquate face aux éventuels dommages. Dans le cas où vous êtes propriétaire non-occupant, les conditions du contrat d’assurance habitation pour vous couvrir sont légèrement différentes.

Qu’un logement soit occupé ou non, les risques de dommages sont les mêmes. En effet, la survenue d’une fuite d’eau, d’un incendie ou d’un problème électrique sont des risques qui peuvent arriver à tout moment.

Pour faire face à ce type de situation, il est essentiel de souscrire à une couverture pour vous protéger face à ces éventuels risques de sinistres. Pour les propriétaires non-occupants, des contrats spécifiques existent

Logement totalement vacant

Cette assurance protège le logement dans le cas où l’habitation est inoccupée pendant une certaine période définie ou non. Cette situation peut notamment se présenter lors d’une recherche d’un nouveau locataire. La souscription à une assurance habitation propriétaire non-occupant apparaît comme particulièrement adaptée pour couvrir ce genre de situation. 

Logement occupé par un locataire

Même si le locataire dispose d’une assurance habitation, le propriétaire a tout intérêt à souscrire également à une assurance habitation. En effet, dans le cas où l’assurance locataire n’est pas suffisante pour couvrir certains sinistres ou mal adaptée, c’est l’assurance habitation propriétaire qui va couvrir les frais liés aux dommages. 

Sachez que l’assurance logement locataire est une obligation légale et qu’en cas de défaut de souscription, le propriétaire peut résilier le contrat de location ou bien souscrire à une assurance à la place du locataire. En effet, depuis la Loi Alur de 2014, le propriétaire a la possibilité de souscrire à une assurance habitation pour son locataire et répercuter le montant de cette protection sur le loyer. 

Que couvre l’assurance habitation propriétaire non-occupant ?

Comme pour l’assurance habitation propriétaire occupant, celle pour propriétaire non-occupant n’est pas une obligation légale. Néanmoins, la souscription à ce type de contrat apparaît comme une précaution indispensable.

Avec ce contrat d’assurance habitation propriétaire non-occupant, vous pourrez bénéficier d’une couverture sur différentes garanties : 

  • Garantie des risques locatifs (incendie, explosion, dégât des eaux…) : une protection particulièrement importante si le logement est vacant et sans surveillance pendant une période indéterminée.
  • Garantie des biens mobiliers : couverture des meubles présents dans le logement.
  • Garantie « recours des locataires » et « trouble de jouissance » : indemnisation en cas de défaut d’entretien ou de vice de construction.
  • Garantie « recours des voisins et des tiers » : couverture pour la responsabilité civile dans le cas où un tiers est victime d’un sinistre survenu dans votre logement (exemple : dégât des eaux dans un immeuble). 

Pour les contrats d’assurance habitation propriétaire non-occupant, des garanties complémentaires existent afin de couvrir au mieux toutes les éventuelles situations : 

  • Garantie loyers impayés
  • Garantie protection et détérioration du logement
  • Garantie départ prématuré du locataire
  • Garantie perte de revenus lors d’une longue recherche de locataire

En tant que propriétaire, la couverture de votre logement doit être un point particulièrement important. Parmi les éléments à prendre en compte dans votre recherche, le fait d’occuper ou non le logement va avoir un certain impact. En effet, les conditions et les garanties couvertes par ces types de contrat ne seront pas les mêmes. 

Article précédent Comment choisir une assurance responsabilité civile pour son chien ?
Article suivant Codéine et Ibuprofène : l'EMA alerte sur leurs effets nocifs
Plus de guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.