Voyager avec des animaux domestiques en avion demande une certaine organisation. Voici quelques conseils pour que le voyage se déroule en toute tranquillité.

En cabine, en soute ou par fret ?

En fonction des dispositifs appliqués par votre compagnie aérienne, ainsi que de votre destination, les animaux domestiques pourront voyager en cabine, en soute ou par fret. L’admission des animaux en cabine dépend des règlements de chaque compagnie.

En principe, les compagnies aériennes acceptent les chiens d’assistance en cabine, le propriétaire de l’animal devra simplement présenter un certificat d’aptitude de l’animal.

Les animaux de petite taille sont également généralement tolérés en cabine. Ils devront être placés dans un sac de transport. Le poids maximum des animaux admis en cabine varie en fonction de la compagnie aérienne, il convient donc de bien s’informer avant le voyage.

Les animaux de grande taille devront généralement voyager en soute. Une cage de transport est utile pour cela. Les dimensions de la cage doivent permettre à l’animal de se retourner, mais ne doivent pas être trop grandes au risque que l’animal se blesse au cours des nombreuses manipulations de la cage. La cage ne doit pas se fermer avec une clef ou un outil spécial.

Il est possible qu'un animal ne soit admis ni en cabine ni en soute. Un transport par fret s’impose dans ce cas. Cette solution est obligatoire pour les animaux qui pèsent plus de 75 kg avec leur cage et pour certains pays qui n’autorisent les transports des animaux que par fret.

 

Retrouvez nos conseils pour voyager en voiture avec son animal. Faut-il l'attacher ? Comment voyager en toute sécurité avec votre animal de compagnie ?  

Les formalités administratives pour le transport des animaux

Il convient de signaler à votre compagnie aérienne la présence de votre animal dès la réservation. Si votre vol comporte des escales et des changements d’appareil, informez-vous sur les conditions de transports des animaux pour chacun des vols que vous aurez à prendre.

Pour votre voyage, emportez avec vous le carnet de santé de votre animal. Pour un voyage au sein de l’Union européenne, l’animal devra disposer d’une puce électronique et d’un passeport européen. Pour toute autre destination, il convient de s’informer auprès de l’ambassade du pays de destination sur les documents obligatoires.

Enfin, vérifiez l’heure d’arrivée de votre vol avant de réserver, afin d’éviter que les services douaniers et vétérinaires ne soient fermés à votre arrivée.

Quelques conseils pour passer un bon vol

Pour encore plus de sérénité lors de votre vol avec votre animal, veillez à respecter ces quelques conseils :

  • Avant de partir en voyage, il faut mettre à jour tous les vaccins de votre animal. C’est une condition de son admission à bord.
  • Confirmez auprès de votre compagnie aérienne 3 jours avant votre départ la présence de votre animal.
  • En cas de transport en soute, indiquez sur la cage de votre animal son nom, son numéro de tatouage, votre nom, votre numéro de téléphone et votre adresse de destination.
  • Si votre animal est nerveux ou a le mal des transports, demandez à votre vétérinaire de lui prescrire des calmants.
  • Prévoyez une laisse ou un harnais au cas où votre animal doive sortir de sa cage.

Retrouvez aussi toutes les infos sur le coût d'un voyage en avion pour votre animal. Nous faisons également le point sur les compagnies qui acceptent de transporter des animaux, en cabine ou en soute.

Enfin, sachez qu’il existe des animaux interdits sur les vols : ce sont les chiens dangereux (chien de catégorie 1, c’est-à-dire les chiens d’attaque, et de catégorie 2, les chiens d’attaque et de défense). Pour les animaux autres que les chats et les chiens, il faut se reporter au règlement de chaque compagnie aérienne.

Article précédent Comment choisir une assurance responsabilité civile pour son chien ?
Article suivant L'e-carte Vitale en test dans 8 départements
Plus de guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.