La conduite accompagnée : payer moins cher son permis de conduire

Par Lionel Koffi | Mis à jour le 04/02/2022 à 08:11
Partager

Le permis en conduite accompagnée permet un meilleur apprentissage, mais aussi de faire des économies sur le long terme.

La conduite accompagnée : un avantage sur la réussite du permis

La conduite accompagnée, qui n’y a jamais songé ? Mais à l’idée de se retrouver coincé entre 4 portes avec papa ou maman côté passager, cramponnés à la poignée de sécurité, le visage crispé, prêt à tirer le frein à main, bonjour l’angoisse.

Mais il faut tout même savoir que grâce à ce type d’apprentissage, 80 % des candidats réussissent leur permis du premier coup. Il s’agit donc d’un bon moyen pour réaliser des économies et éviter ainsi les heures de conduite supplémentaires hors de prix.

À lire : Quelles sont les aides pour financer son permis de conduire ?

Comment passer son permis en conduite accompagnée ?

Avant toute chose, pour pouvoir passer le permis en conduite accompagnée, il faut que le conducteur soit au minimum âgé de 16 ans. L’obtention du code la route ainsi que les 20 heures de conduite en auto-école sont obligatoires pour débuter.

Une fois cette étape effectuée, c’est parti ! Désormais, le jeune conducteur a entre 1 et 3 ans pour effectuer au moins 3 000 km avec un accompagnateur ayant plus de 5 ans de permis (sans interruption) et 23 ans minimum.

Trois rendez-vous pédagogiques pour connaître l’évolution et acquis rythmeront cette formation avant l’examen final.

En ce qui concerne l’équipement de la voiture, celle-ci doit être munie de 2 rétroviseurs latéraux. Sans oublier, l’autocollant « conduite accompagnée » à coller à l’arrière du véhicule.

À lire : Passer le permis de conduire en candidat libre, c’est moins cher !

Les économies sont-elles valables sur mon assurance ?

Bien évidemment, en tant qu’apprenti conducteur, c’est la voiture de l’un des parents ou d’un tiers qui sera utilisée. Avant de prendre le volant, il est donc important de contacter l’assurance pour souscrire une extension de garantie.

Une fois le permis obtenu, il faut s’inscrire auprès de l’assurance en tant que jeune conducteur, et c’est là que les prix deviennent intéressants. En effet, ayant passé le permis en conduite accompagnée, les assureurs estiment que les risques d’accident sont moins élevés qu’avec un apprentissage classique. Ils sont donc beaucoup plus indulgents et proposent des tarifs très avantageux, allant parfois jusqu’à la suppression totale de la surprime.

Les critères de cette réduction dépendent de l’âge du conducteur, de la voiture, mais aussi du type d’assurance contracté. En général, la première année, il bénéficie de 50 % sur la cotisation de base au lieu de 100 %. La seconde année, c’est 25 % si et seulement si le jeune n’a commis aucun accident. La troisième année, la surprime disparaît entièrement.

À lire : Permis de conduire : bien choisir sa formule pour réussir du premier coup

Article précédent Comment choisir une assurance responsabilité civile pour son chien ?
Article suivant Permis de conduire : trouvez la meilleure auto-école avec cette carte en ligne
Plus de guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.