La prise en charge intégrale de la téléconsultation bientôt finie ?

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 19/09/2022 à 13:57

Mise en place durant la crise sanitaire, la prise en charge à 100% des téléconsultations par l'assurance-maladie s'arrêtera le 30 septembre 2022. 

Fin téléconsultation
La prise en charge intégrale des téléconsultations s'arrêtera le 30 septembre 2022.

La fin du remboursement intégral des téléconsultations

C'est peut-être un dispositif auquel vous avez souvent recours. La téléconsultation, qui permet de consulter son médecin à distance, ne sera bientôt plus complètement remboursée par la Sécurité sociale. Ce dispositif avait été mis en place durant la crise du Covid-19 afin d'éviter les contacts notamment quand les Français étaient confinés. 

La téléconsultation sera de nouveau remboursée à hauteur de 70% par la sécurité sociale. Le reste à charge devra être pris en charge par le patient qui pourra ensuite demander le remboursement à sa complémentaire santé. Le dispositif est resté actif jusqu'à cet été afin de « faciliter le recours aux soins » dans un « contexte de reprise épidémique ».

Un système confus selon les assureurs

Selon les assureurs, le système exceptionnellement mis en place n'était pas utile. Pour eux, le système n'est pas clair pour les assurés. De plus, les patients et les professionnels n'avaient pas de difficultés particulières avec le système de facturation classique.

De son côté, l'assurance maladie veut mieux encadrer les téléconsultations et éviter les abus. Elle préconise l'interdiction de la prise en charge des arrêts de travail prescrits en téléconsultation qui ne proviennent pas d'un médecin traitant. Elle veut également inciter les patients à consulter leur médecin traitant. Mais à l'heure des déserts médicaux et à l'approche d'une possible 8e vague de Covid-19, il se pourrait qu'il y ait encore du changement concernant les modalités de prise en charge des téléconsultations. 

À lire aussi Le thé est-il vraiment bon pour la santé ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Électricité : l’augmentation de 15% pour 2023 remise en cause ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.