Dégâts et indemnisations liés à la sécheresse : 2022, une année record ?

Par Perrine de Robien | Mis à jour le 23/09/2022 à 12:34

L’année 2022 risque de battre le record de 2003 en termes de dommages liés à la sècheresse. Les assureurs estiment le montant des dégâts à plus de 2 milliards d’euros.

dégâts sécheresse
Les dégâts de la sécheresse feront-ils de 2022 une année record ?

Les dégâts de la sécheresse vont coûter très cher

L’été 2022 a été caniculaire. Alors que des feux de forêt ont sévi partout en France, les bâtiments ont eux aussi souffert de la sécheresse. Ils peuvent notamment présenter des fissures sur les murs. Résultat, le nombre de dossiers pour recevoir une indemnisation a augmenté.

Selon la fédération des assureurs, la sécheresse qu’il y a eu en France va coûter cher. Très cher. Ils estiment en effet le montant des dégâts entre 1,6 et 2,4 milliards d’euros. Et le pire, c’est que cette estimation ne prend pas en compte les dégâts que la sécheresse a provoqué sur les récoltes.

2022, une année record ?

2022 risque de battre le record de 2003, une année qui a particulièrement marqué les esprits à cause de la canicule et qui a coûté 2,12 milliards d’euros. Elle « devrait en tout cas être plus coûteuse que 2018, jusqu’à présent en deuxième position avec des dommages estimés à près de 1,5 milliard » affirme Le Monde.

La sécheresse a entraîné une hausse des dossiers et donc, mécaniquement, une hausse des litiges. Le 29 août 2022, Les Échos notait qu’ils étaient « le principal point de crispation ». Le journal estimait que « environ 1% des sinistres débouchent sur une saisine du médiateur (230 cas l'an dernier). C'est dix fois plus que pour les autres dossiers liés à l'assurance habitation »

À lire aussi Même après une canicule, tout n’est pas perdu pour votre jardin !

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.