Compteur kilométrique : une nouvelle application antifraude disponible

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 16/11/2022 à 14:34

Lors de l’achat d’un véhicule, la question du compteur kilométrique est centrale. Pour traquer les éventuelles fraudes, une nouvelle application baptisée Odopass est lancée. 

Odopass, compteur, kilométrique, service
Ce service permet de prouver l'exactitude du compteur kilométrique lors d'une vente d'un véhicule.

Certifier le compteur kilométrique des véhicules

Dans le monde de l’achat et la revente des véhicules d’occasion, le kilométrage joue un rôle important. Généralement, il détermine en partie le prix de vente. Le contrôle technique n’étant obligatoire que tous les deux ans, un propriétaire peut très bien falsifier le compteur kilométrique pendant cette période. Il peut ainsi espérer faire une plus-value sur sa voiture. Cette pratique, illégale, toucherait environ 20% du parc automobile français d’occasion. 

Pour traquer les fraudeurs, l’application Odopass vient de débarquer. Sur cette dernière, un propriétaire peut certifier le nombre de kilomètres effectués par son véhicule. Et garantir ainsi au vendeur l’exactitude du compteur. Pour cela, il suffit de s’inscrire et d’envoyer une pièce d’identité ainsi qu’une carte grise de la voiture. Cela permet de prouver à Odopass que vous êtes bien le propriétaire. Ensuite, vous pourrez renseigner chaque mois le nombre de kilomètres. 
 

Des données infalsifiables

Pour rendre le dispositif efficace, il faut que les renseignements rentrés par l’utilisateur ne puissent pas être modifiés. Pour cela, Odopass stocke les données dans la blockchain, les rendant infalsifiables. Lors d’une vente, le vendeur peut alors garantir à l’acheteur sa bonne foi. L’application serait en mesure de garantir l’authenticité et l’exactitude du compteur kilométrique de « 300.000 » véhicules français. 

Si Odopass vient tout juste de débarquer sur le marché de l’occasion, ses concepteurs espèrent qu’elle deviendra rapidement incontournable lors des futures transactions. Pour cela, le service est également accessible aux professionnels, à savoir les garagistes mais aussi les mécaniciens. Pour rappel, une fraude au compteur kilométrique vous expose à deux ans de prison et jusqu’à 37.500€ d’amende.

À lire aussi : Comment financer l’achat d’une voiture ? 

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Ne ratez pas cette promo Air France !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.