Taxe Covid sur les assurances santé : les Français vont payer

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 08/09/2020 à 09:30

Le plan de relance de l’économie française a été présenté par le gouvernement le 3 septembre 2020, doté de près de 100 milliards d’euros de budget, il pose la question de son financement et, surtout, du remboursement de la dette qu’il va laisser, d’autant plus que le gouvernement a annoncé et répété qu’aucune hausse d’impôts n’est prévue.

Covid-Taxe-Assurance-Sante-Français-vont-payer
Les Français vont subir cette taxation des assurances santé.

Une hausse de la fiscalité… sur les mutuelles

Un plan de relance d’une telle envergure, toutefois, ne peut se passer de financement et le gouvernement a annoncé dans la foulée de sa présentation vouloir mettre à contribution les assureurs. Ces derniers ont en effet économisé des milliards du fait du confinement, du report ou de l’abandon de certaines dépenses de santé et même de la baisse du trafic routier.

La fiscalité sur les contrats d’assurance-santé sera donc augmentée : elle passera à 16,5% en 2021 et 2022, soit, selon la mutualité française, une hausse de près de 18% de la taxation globale de ces contrats. Dans un communiqué de presse publié le 4 septembre 2020, la Mutualité Française regrette cette « hausse de la fiscalité » qui pourrait bien se répercuter sur le portefeuille des Français.

Pas de remboursements… voire une hausse du prix des contrats ?

Comme le souligne Capital, dans les faits ce sera le consommateur qui va payer tout ou partie de cette hausse de la fiscalité. Le magazine dévoile, par exemple, que certains assureurs avaient prévu de rendre une partie de l’argent économisé aux assurés, via des remboursements par exemple. Face à la hausse de la fiscalité, ils devraient abandonner le projet.

Car avec cette augmentation, le gouvernement espère collecter auprès des assureurs 1,5 milliard d’euros, 1 milliard en 2021 et 500 millions en 2022. Des sommes élevées alors que l’impact réel de la Covid-19 sur les assurances n’est pas connu et que ces dernières craignent un retour de bâton, avec une hausse des remboursements dans les mois à venir, à mesure que la situation se stabilise.

À lire aussi Recherche d’emploi : les bonnes méthodes pour trouver un poste

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.