Toutes les clés pour bien visiter un logement

Par Marie C | Mis à jour le 28/05/2021 à 09:13
Partager

Une fois les annonces épluchées et vérifiées, il est temps d'aller sur le terrain. Pour se faire une bonne idée du marché immobilier, le meilleur moyen reste de multiplier les visites pour comparer les prix, la situation, les caractéristiques des différents biens qui cochent vos critères. 

Partir bien équipé

Avant de se précipiter, il y a quelques accessoires indispensables que vous devez impérativement avoir avec vous pour bien visiter votre logement. Cela vous évitera les contre-visites pour des détails.

Un mètre

Indispensable pour prendre des mesures (de l’emplacement pour le frigo, le lave-vaisselle, savoir si le lit ou l’armoire passe) mais aussi pour vérifier la taille exacte des pièces : mieux vaut une double vérification qu'une désillusion tardive !

Une lampe de poche 

Pour vérifier les infiltrations, l’état des placards, des meubles de cuisine, pour observer les espaces sombres dans le détail.

Un appareil photo

Après plusieurs dizaines de visites, les photos vont vous aider à vous souvenir de chaque logement visité mais aussi vous servir d’appui pour les négociations si vous décelez des petits défauts par-ci par-là.

Une fiche de visite 

Remplissez-la au fur et à mesure pour indiquer les détails pratiques mais aussi vos impressions : état du logement, surface des pièces, équipement de la cuisine. Complétée consciencieusement, votre fiche de visite vous permettra de comparer objectivement plusieurs logements mais aussi de vous donner un appui lors de la négociation à venir.

Savoir observer dans le détail

Avant de vous rendre à une visite, prenez le temps de reconnaître le quartier via Internet. L’outil Google Maps permet de situer clairement le logement sur un plan mais aussi de vérifier la surface du terrain et de trouver les commodités alentours. Utilisez Google Street View pour vous faire une idée de la rue : état des façades, type de quartier (animé ou résidentiel), présence d'espaces verts ou d'arbres...

Une fois sur place, avant de rentrer dans le logement, prenez le temps d’observer la façade, la toiture, le passage dans la rue et de poser un maximum de questions concernant le voisinage, les projets de voirie en cours dans la commune, mais aussi les derniers travaux réalisés à l’extérieur à la charge de la copropriété. Soyez bien attentif aux bruits environnants.

Une fois à l’intérieur, n’hésitez pas à questionner le vendeur à l’aide de votre fiche de visite et à remplir le maximum d’informations pour vous faire une idée réelle du logement. Allumez systématiquement les lumières et les robinets pour vérifier que tout fonctionne.

N’hésitez pas à relever les problèmes de suite : volet cassé, robinet qui fuit, mais aussi les éventuels travaux à prévoir et à les notifier à votre interlocuteur pour qu’il puisse se préparer à la négociation qui suivra.

Enfin, prenez votre temps, vous ne devez surtout pas vous sentir pressé de faire votre visite.

À noter

L’état des murs est important, mais un coup de peinture peut vite cacher les défauts. La vétusté du plafond donne plus de renseignements, levez donc la tête !

Visites et contre-visites

La contre-visite est bien sûr conseillée pour éviter de prendre votre décision sur un coup de tête. Vous êtes libre de la faire avec des artisans, des membres de votre famille ou toute personne pouvant vous renseigner sur le montant des travaux à effectuer et vous aider à faire votre choix.

Si l’endroit vous convient, essayez de le visiter à différentes heures de la journée, pour pouvoir vous rendre compte de la luminosité due à l’exposition, du bruit généré par la circulation ou les voisins, mais aussi pour vérifier si l’éclairage est suffisant la nuit venue.

Autre astuce : prenez le temps de vous asseoir ! En effet, la perspective est différente mais c’est pourtant dans cette position que l’on passe le plus clair de son temps chez soi.

Enfin, pour savoir si le quartier est sûr, n’hésitez pas alors à vous perdre dans les rues avoisinantes et vous faire une idée claire de l’environnement. Interrogez les passants pour en savoir plus sur les avantages et les inconvénients du quartier, les éventuelles nuisances, etc.

Notez que les agents immobiliers vous font signer un bon de visite, qui vous engage à conclure l’affaire avec eux en cas d’achat du bien visité. C’est une garantie pour eux, mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez librement contacter d’autres agences sur le coup ou directement le propriétaire pour négocier le prix au mieux.

Pour un achat réussi, il est important de multiplier les visites afin d'avoir de nombreux points de comparaison. Pensez aussi à bien vous entourer (proches, artisans) et à garder une trace de vos visites pour pouvoir les réévaluer à tête reposée !

Article précédent Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?
Article suivant Loi Lemoine : qui sont les plus concernés ?
Plus de guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.