Patrimoine immobilier : comment le constituer avec un budget réduit ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 13/01/2022 à 15:58
Partager

Vous n’avez pas un budget très élevé et souhaitez tout de même préserver votre avenir en constituant votre patrimoine immobilier ? Il existe des solutions pour avancer pas à pas sans pour autant avoir des revenus très élevés. On vous dit tout !

Acheter une place de parking ou un garage

Pour bien commencer à constituer votre patrimoine immobilier avec un petit budget, orientez-vous vers des biens de faible valeur. Une place de parking ou un garage sont des biens à envisager pour un premier investissement. Dans certaines villes de France, les stationnements sont très complexes et la demande est forte, tant pour les actifs que pour les résidents.

Si cet investissement offre l’avantage d’être plus faible, c’est aussi une solution confortable et rassurante dans la mesure où vous n’avez pas de dépenses d’entretien. Selon le site monsieurparking.com, en 2020, le prix de vente moyen d’une place de parking était le suivant :

  • Paris 11 : 24 824 € ;
  • Paris 6 : 49 392 € ;
  • Paris 13 : 19 667 € ;
  • Lyon 8 : 14 032 € ;
  • Lyon 4 : 26 327 € ;
  • Marseille 10 : 18 727 € ;
  • Nice : 35 112 € ;
  • Biarritz : 22 397 € ;
  • Annecy : 20 901 € ;
  • Beauvais : 13 370 € ;
  • Rennes : 14 313 € ;
  • Etc.

Cela vous donne quelques exemples de tarifs pour préparer votre investissement. Le rendement d’une place de parking est en moyenne de 4 à 6 % sans aucune gestion de votre part, c’est un placement à envisager.

Acheter une cave

Autre solution pour vous constituer un patrimoine immobilier à moindres frais : la cave. Avec des coûts entre 1 500 et 4 000 € du m² à Paris (beaucoup moins en province), vous achetez un bien recherché au rendement également attractif (il peut dépasser les 10 %).

Commencez par acheter une ou deux caves si vous avez un petit budget, puis achetez de nouveaux biens. Vous pourrez au bout de quelques années bénéficier d’un apport pour acheter un bien immobilier de type maison ou appartement.

Réaliser un investissement locatif

Vous pouvez parfaitement acheter un bien pour le louer afin de constituer votre patrimoine. Il n’est pas nécessaire de bénéficier d’un budget très important en réalisant dès le départ les bons calculs.

Dans le cadre d’un investissement locatif, ce sont vos locataires qui vont payer tout ou partie de votre crédit. Si vous parvenez à trouver un équilibre, vous n’aurez à votre charge que l’impôt foncier ainsi que la taxe foncière. Achetez dans une ville moyenne pour réduire le coût de cette dernière. Naturellement, il faut tout de même avoir une épargne suffisante pour réaliser les travaux nécessaires en cas de besoin.

Si vous avez un budget limité, achetez en province, même dans une ville loin de chez vous, et confiez la gestion de votre location à des professionnels.

Privilégiez des logements de petite taille de type studio ou T1 afin de limiter votre dépense initiale et de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un prêt bancaire.

Acheter des parts de SCPI

La société civile de placement immobilier est une alternative à l’investissement locatif. Pourquoi ? Simplement parce que cette fois vous n’êtes pas contraint de financer intégralement un bien immobilier. Vous achetez des parts dans une SCPI selon vos possibilités budgétaires.

Une part étant mise en vente en moyenne entre 200 et 1 000 €, vous pouvez commencer par en acheter quelques-unes, puis en acheter de nouvelles dès lors que vous en avez la possibilité (rentrée d’argent imprévue, héritage, prime, etc.). Cela permet de constituer de manière très progressive votre patrimoine immobilier.

Bien sûr, il faut être vigilant quant aux sociétés dans lesquelles vous placez votre argent afin de maîtriser le niveau de risque.

Acheter votre résidence principale

Même avec un petit budget, il est parfois possible de devenir propriétaire de votre résidence principale. Cela vous permet de constituer votre patrimoine immobilier et de préserver votre avenir. Pas de loyer ni de crédit à la retraite, c’est une solution parfaite pour pallier une perte de pouvoir d’achat lorsque vous cessez votre activité professionnelle.

Naturellement, il est préférable de vous orienter vers un bien en province, un petit budget ne pourra vous permettre d’acheter un appartement parisien. Dans certaines villes de France, le prix de l’immobilier est encore aujourd’hui raisonnable. Commencez par acheter une petite surface, il sera toujours temps ensuite, selon l’évolution de votre famille et de votre mode de vie, de revendre pour acheter plus grand.

Selon Meilleursagents.com, le prix au m² est de 10 203 € à Paris. En revanche, il est de 1 215 € à Saint-Étienne, 2 089 € au Havre, 1 579 € au Mans (à 1 heure seulement de Paris en TGV), de 1 571 € à Limoges ou encore de 1 131 € à Mulhouse.

D’autre part, vous pouvez envisager des aides à l’acquisition avec un revenu modeste. Il est possible de bénéficier, selon certaines conditions, du prêt à taux zéro. N’oubliez pas que le PTZ est un crédit immobilier sans intérêts, ce qui permet de réduire de manière très conséquente le coût de votre acquisition. De plus, cela permet, toujours selon certaines conditions, de financer jusqu’à 40 % de votre achat.

Le prêt d’accession sociale, quant à lui, permet de financer l’achat d’une résidence principale lorsque vous avez des revenus modestes. Il peut être remboursé jusqu’à 30 ans pour réduire les mensualités, ce qui n’est plus possible aujourd’hui avec le prêt bancaire classique (25 ans au maximum, voire 27 ans en VEFA).

À lire aussi : Comment trouver un placement rentable pour épargner ?

Article précédent Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?
Article suivant Passoires thermiques : les propriétaires loueront quand même
Plus de guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.