Nos 4 meilleurs conseils avant d’acheter un chalet

Par Johanna A | Mis à jour le 10/12/2021 à 10:32
Partager

Vous rêvez de partir loin de la ville, de profiter de la nature, loin du bruit ? Vous souhaitez être au plus près des pistes de ski ou aux abords d’un lac tout près de chez vous ? Évidemment, vous pensez acheter un chalet pour assouvir vos désirs et vous épanouir dans un contexte naturel et calme. Un chalet, c’est beau, naturel et romantique, mais attention, on n’achète pas un chalet comme on achète un appartement. Alors voici les choses les plus importantes à savoir avant d’acheter votre chalet. 

 

Bien choisir l’emplacement de mon chalet

Il arrive souvent que lors d’une balade dans la nature, on aperçoive un magnifique chalet aux abords d’un chemin perdu dans la forêt et qui, en plus, porte le panneau « à vendre ». Beaucoup d’achats de chalets ont lieu suite à un coup de cœur. Nous vous recommandons cependant de bien réfléchir avant de concrétiser votre acquisition. Et pour cela, le lieu a toute son importance : 

Les activités à faire autour du chalet

Avez-vous réfléchi aux activités à pratiquer autour de ce chalet ? Vous êtes plutôt ski, ballade / baignade dans un lac, randonnées en forêt et en montagne ? Si vous adorez aller au lac l’été et que cela n’est pas possible en habitant ce beau chalet, vous risquez d’être déçu après coup. 

Avez-vous pensé à louer ce chalet durant les périodes où vous n’y habitez pas ? Songez aux activités à pratiquer autour afin que les futurs locataires ne s’ennuient pas durant leur séjour. 

L’accès au chalet

L’accès à ce chalet est-il pratique ou non ? Le trajet est-il long ou court depuis votre domicile principal ? Si vous visitez en été et que le chemin d’accès est plutôt facile, pensez à l’hiver quand ce même chemin sera enneigé, et tentez d’imaginer s’il sera accessible facilement ou s’il vous sera vraiment compliqué d’y arriver, malgré les pneus neige. 

Les commerces

Que vous y habitiez à temps plein ou non, l’absence de commerces peut être un frein. Et ce le sera aussi si vous décidez de le louer tôt ou tard. En effet, faire la route de temps en temps pour aller faire ses courses passe encore. Mais s’il s’agit d’une plus longue période, ou si vous ou vos locataires désirez diminuer l’utilisation de la voiture, cela sera compliqué. Vérifiez que les quelques commerces indispensables se trouvent à une distance accessible à pieds (boulangerie, supermarché, presse, pharmacie…).

Est-ce un lieu touristique ou non ? 

Si vous recherchez le calme en achetant ce chalet, mais qu’il s’agit d’une zone touristique, vous risquez de le regretter en haute saison, alors veillez à vous renseigner en amont. Si cela ne vous gêne pas, cela peut être un avantage si vous désirez louer votre chalet. De plus, un chalet situé en zone touristique vous permettra de le louer à un prix intéressant durant les hautes saisons. Et vous serez sûr d’y trouver des activités pour que vos locataires passent un bon séjour.

Un chalet au ski : le choix de la station 

Vous misez sur un chalet situé en station de ski. Ne vous précipitez pas, même si vous avez eu un gros coup de cœur. Bien entendu, le choix de la station dépendra du budget dont vous disposez. Mais, si cet aspect-là ne pose aucun problème, vérifiez bien le niveau d’enneigement de la station de ski envisagée. Plus le niveau d’enneigement sera élevé, mieux ce sera si vous souhaitez louer votre chalet aux skieurs. Le tarif de location est également plus élevé en station très enneigée. 

L’ambiance

Si l’on parle d’ambiance, c’est surtout si vous désirez acheter un chalet situé dans une station de ski. En effet, l’ambiance varie selon les stations. Certaines seront plutôt esprit famille, d’autres seront des stations très sportives avec bon nombre d’activités ou d’évènements sportifs organisés, d’autres stations encore sont idéales pour faire la fête. Évidemment, ne pensez pas uniquement location puisque vous vous y rendrez aussi. Réfléchissez bien afin de faire le bon compromis entre vos attentes et celles d’éventuels locataires. 

Choisir la taille de mon chalet

Sauf s’il s’agit d’un coup de cœur et que celui-ci remplit tous les critères qui vous tiennent à cœur après réflexion, mais si vous êtes en recherche, il vous faut définir la surface nécessaire avant de lancer vos recherches. 

Les chambres

Le nombre de chambres est important. Vous viendrez peut-être en famille et il serait préférable que chacun ait sa chambre ? Pensez sur le long terme, quand vos enfants seront grands, ils inviteront certainement des amis voire un conjoint. Vous recevrez peut-être quelques invités durant les vacances d’été ou d’hiver ? Voire des petits-enfants ?

Si vous comptez louer votre chalet, réfléchissez et renseignez-vous sur le type de chalet qui se loue le plus facilement dans le coin. Est-ce plutôt des familles ou des groupes d’amis ? Des couples ? S’il s’agit par exemple d’un endroit festif, on peut imaginer que des groupes d’amis viennent plus facilement qu’un couple d’amoureux. Si c’est un coin calme aux abords d’un lac, c’est surement l’inverse. 

Les salles de bain

Le nombre de salles de bain dépendra de la surface globale de votre chalet et du nombre de chambres existantes. Si vous n’avez qu’une ou deux chambres, une salle de bain suffira amplement. Si vous avez 5 chambres, 2 salles de bain ne seraient pas de trop. 

Les espaces pratiques

Toujours selon la surface du chalet et le nombre de personnes qui peut y être accueilli, certains équipements peuvent être indispensables. Par exemple, un endroit où garer les voitures parait essentiel afin d’accueillir tout le monde. Y’a-t-il un garage ou un sous-sol où stocker du matériel, des équipements de ski ou en rapport avec d’autres activités à pratiquer dans le coin ? 

Le type de chauffage

Le type de chauffage dépendra là encore de la surface de votre chalet. C’est un critère très important à prendre en compte, car la note de chauffage peut très vite grimper. Si le chauffage inclut le bois, il est essentiel de prendre en compte l’achat du bois, son stockage, ainsi que les couts d’entretien de la cheminée, mais également, l’entretien du chalet durant les périodes non occupées. La surface engendre donc d’autres critères importants à lister.

Définir le budget dépenses de mon chalet

Avant d’acheter votre chalet et de concrétiser ce beau projet, avez-vous pensé à lister les dépenses inhérentes à cet achat sur le long terme ? Comme nous l’évoquions au début, l’achat d’un chalet et d’un appartement ou d’une maison est différent. En plus d’avoir à assumer les frais d’emprunt classiques, les frais de notaire, d’agence, etc., vous aurez des dépenses supplémentaires qui peuvent être onéreuses. 

L’entretien du chalet

L’entretien d’un logement qui n’est occupé qu’une partie de l’année n’est pas le même qu’un logement occupé l’année entière. Outre cet aspect, comme nous le disions juste au-dessus, le type de chauffage et son entretien peuvent représenter une grosse dépense dans votre budget. 

Ce n’est pas tout puisqu’un chalet étant entièrement constitué de bois, le cout de l’entretien annuel des façades et des fondations est une dépense là aussi importante. Pensez également à l’entretien extérieur : chemin, allées, arbres … Et vérifiez avant toute chose que votre futur chalet bénéficie d’une bonne isolation afin de ne pas avoir à la refaire d’ici peu. C’est aussi une bonne manière d’économiser sur les factures d’énergie.

Les frais de propriété

Comme toute résidence secondaire, vous aurez des frais à payer en plus de votre résidence principale sauf si ce chalet est à destination d’habitation à temps plein bien entendu. Quoiqu’il en soit, vous aurez la taxe foncière à payer en tant que propriétaire, la taxe d’habitation, les différentes assurances, un deuxième prêt immobilier, etc. 

Conseil : faire inspecter le chalet

Avant l’achat d’un chalet, tout comme d’ailleurs nous vous le recommanderions avant l’achat d’un logement classique, faites inspecter le chalet. N’hésitez pas à faire intervenir une équipe de professionnels qui saura vérifier que tout fonctionne correctement, qu’il n’y a pas de travaux importants à prévoir ni de vices cachés. Un professionnel pourra également vérifier le terrain, mais également, que tous les équipements sont bien aux normes, respectent les réglementations municipales, etc. 

Nous espérons qu’avec cet ensemble de recommandations, vous parviendrez à devenir l’heureux propriétaire du chalet de vos rêves et que vous vivrez une nouvelle belle aventure sans aucun tracas. Ne vous lancez jamais à l’aveugle pour un achat d’une telle ampleur, les dégâts et les dépenses qui vont avec peuvent être extravagantes. Et si jamais vous voulez avoir des idées d’activités à faire à la montagne avant de vous y rendre, prenez-note !

Article précédent Comment acheter un bien immobilier aux enchères ?
Article suivant Loi Lemoine : qui sont les plus concernés ?
Plus de guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.