La prime Macron prolongée par l’Assemblée nationale

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 20/07/2022 à 11:01

Les débats auront été longs et houleux. Mais à l’issue, l’Assemblée nationale a finalement voté mardi 19 juillet dernier la prolongation de la Prime Macron.

Euros
La prime Macron est plafonnée à 3.000, voire 6.000 euros en fonction des cas.

Une prime prolongée jusqu'au 31 décembre 2023

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la prime Macron aura donné lieu à de véritables passes d’armes au sein de l’Assemblée nationale. Ce dispositif en faveur du pouvoir d’achat des Français, une prime exceptionnelle défiscalisée et désocialisée a finalement été prolongée par les députés après plus de six heures d’échanges, au deuxième jour de l’examen du projet de loi sur le pouvoir d’achat.

Cette prime se voit donc prolongée jusqu’au 31 décembre 2023. Cette prolongation permettra aux employeurs qui le souhaitent, la prime n’est pas imposée aux entreprises, de pouvoir verser à leurs salariés une prime exceptionnelle qui pourra atteindre 3.000  € maximum, ou bien 6.000 € en cas d’accord d’intéressement.

Huit milliards d'euros versés depuis 2018

Pour rappel, la prime Macron est exonérée d’impôt sur le revenu pour le salarié, et de cotisations et de contributions sociales pour l’employeur. Elle est enfin destinée aux salariés dont le revenu équivaut à moins de trois fois la valeur du Smic. Un véritable coup de pouce en faveur du pouvoir d’achat mis en place en 2018, au début de la crise sanitaire.

Depuis son lancement, la prime Macron aura représenté huit milliards d’euros versés par les entreprises à leurs salariés. L’illustration d’un dispositif qui semble donc séduire. Notez que le projet de loi sur le pouvoir d’achat prévoit de pérenniser ce dispositif dans le privé, sous la forme d’une prime de partage de la valeur, qui sera uniquement exonérée de cotisations sociales, et plus d’impôt sur le revenu.

A lire aussi : La « prime de transport » bientôt élargie en faveur du pouvoir d'achat

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.