La prime inflation va être versée dans les prochaines semaines

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 23/09/2022 à 11:07

10,8 millions de foyers sont concernés par cette aide gouvernementale destinée à donner un coup de pouce au pouvoir d’achat des ménages, alors que l’inflation poursuit sa hausse.

Billet 100 euros
Cette prime sera versée à des dates différentes en fonction des situations des bénéficiaires.

10,8 millions de foyers bénéficiaires

L’inflation aura coûté cher aux pouvoirs publics. Illustration une fois encore avec cette prime de rentrée exceptionnelle, baptisée plus simplement prime inflation. Il s’agit d’un coup de pouce validé par le gouvernement aux ménages les plus modestes. En tout, on estime à 10,8 millions le nombre de foyers qui en sont bénéficiaires. Mais il semblerait que cette prime se fasse attendre.

En effet, cette prime d’un montant de 100 € auxquels il faut ajouter 50 € par enfant à charge devait initialement être versée le 15 septembre dernier. Depuis cette date, rien. Et pour cause, la date du versement de la prime dépendrait de la situation de chaque foyer. En effet, si un foyer perçoit déjà l’allocation de solidarité spécifique ou la prime forfaitaire mensuelle, la prime inflation attendra le 27 septembre prochain.

Les bénéficiaires de la prime inflation

Si en revanche le foyer représente une personne âgée de plus de 65 ans et que cette dernière perçoit l’allocation de solidarité aux personnes âgées, alors la prime de rentrée exceptionnelle sera versée à compter de la mi-octobre. Notez enfin que si vous bénéficiez de la prime d’activité, vous toucherez seulement 28 € auxquels on ajoutera 14 € par enfant à charge. Mais pour cela il faudra attendre mi-novembre.

Pour rappel, pour toucher cette prime inflation, il faut être soit étudiant boursier, allocataire de l’ALF ou bien encore bénéficiaire de l’APL. On peut également la percevoir si l’on est bénéficiaire de l’ASS, de l’AER, de la prime forfaitaire pour reprise d’activité, du RSO, de l’AFIS, du RSA, de l’Aspa, de l’ASS ou encore de l’AAH.

À lire aussi Inflation : comment préparer ses stocks pour protéger son pouvoir d’achat ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Électricité : l’augmentation de 15% pour 2023 remise en cause ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.