Le tarif heures creuses est-il toujours intéressant ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 21/03/2022 à 09:26
Partager

En 2020, près de 50 % des Français avaient opté pour le tarif heures creuses/heures pleines (source Le Parisien). Alors que le prix de l’énergie ne cesse de s’envoler, cette option est-elle toujours intéressante ? Comme vous allez le voir, cela dépend de votre situation.

Qu’est-ce que le tarif heures creuses ?

Le tarif heures creuses/heures pleines permet de bénéficier d’un prix différent selon le moment auquel vous consommez votre électricité. ENEDIS, le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, décide des plages horaires plus ou moins avantageuses.

Vous vous en doutez, c’est la nuit que le prix de l’énergie est le plus intéressant. Le tarif heures creuses est ainsi appliqué pendant 8 heures entre 12 h et 17 h et 20 h et 8 h en fonction de votre lieu de résidence si vous avez un compteur Enedis classique. Pour les logements équipés d’un compteur Linky, la plage horaire sera attribuée aléatoirement au niveau national.

Comment les fournisseurs d’énergie font-ils pour proposer un tarif plus avantageux en heures creuses ? Tout d’abord, l’abonnement est plus élevé. Ensuite, le prix de l'électricité en heures pleines est plus élevé que celui du tarif de base. Les tarifs en vigueur au 1er janvier 2022 pour un compteur 6 kVA chez EDF illustrent bien le concept :

Prix heures creuses/heures pleines : 

  • 0,1841 €/kWh en HP
  • 0,1470 €/kWh en HC
  • Prix de l'abonnement : 12,03 €/mois 

Prix du kWh EDF option base :

  • 0,1740 €/kWh
  • Prix de l'abonnement : 11,34 €/mois.

Pour amortir un contrat heures creuses/heures pleines, il faut donc faire basculer un maximum de sa consommation d’électricité la nuit. 

Quand choisir l’option heures creuses ?

Les contrats d’énergie heures creuses/heures pleines ont encore de beaux jours devant eux. En effet, certains équipements gourmands en électricité permettent de très vite rentabiliser cette répartition tarifaire :

Le chauffage électrique

Si vous utilisez des radiateurs électriques chez vous, les heures creuses peuvent être intéressantes. Vous allez commencer à chauffer votre logement en rentrant chez vous puis tout au long de la nuit, c'est-à-dire lorsque c’est moins cher.

Attention toutefois, il faut bien penser à arrêter votre chauffage avant de quitter votre domicile. Le week-end en revanche, vous ne pourrez échapper au tarif heures pleines. De même, si vous faites beaucoup de télétravail, les heures creuses deviennent moins économiques.

Le ballon d’eau chaude

Il vous suffit d'installer un contacteur jour/nuit pour que votre production d’eau chaude se fasse au moment le plus avantageux. Votre appareil recevra directement l’instruction de mise en marche et vous disposerez chaque jour d’un ballon d’eau chaude plein à moindre coût. 

La voiture électrique

Pour passer à un mode de transport plus vert et plus économe, l’option heures creuses est idéale.

Le gros électroménager

Parmi les appareils gourmands en électricité, on retrouve le lave-vaisselle et le lave-linge. Grâce à la fonction de programmation, il est très simple de les lancer durant la nuit ou au petit matin pour faire baisser votre facture énergétique.

Bon à savoir : changer de contrat, c’est gratuit ?

Si vous vous apercevez que votre tarif heures creuses/heures pleines n’est pas intéressant, vous pouvez demander à votre fournisseur d’énergie de basculer sur l'option tarif de base. Il s'agit du contrat qui vous permet de payer votre électricité au même prix quel que soit le moment de la journée. Si vous êtes équipé d’un compteur Linky, l’opération est gratuite. Si ce n’est pas le cas, l'intervention vous sera facturée environ 60 €.

Comment économiser sur sa facture électricité ?

Si l’option heures creuses n’est plus intéressante pour vous, vous avez tout de même d’autres moyens de limiter vos dépenses énergétiques.

Passer au tarif de base

C’est le premier réflexe à avoir. Un retour au tarif de base proposé par tous les fournisseurs d’électricité vous permettra de diminuer le coût de votre abonnement mais aussi de votre consommation.

Faire jouer la concurrence

Depuis 2007, les marchés de l'électricité et du gaz sont ouverts à la concurrence. Cela signifie que tous les particuliers peuvent choisir leur fournisseur et s’affranchir ainsi du tarif réglementé. Des dizaines d’offres sont disponibles avec des options et des prix faits pour s’adapter à tous les modes de consommation. À vous de trouver la meilleure proposition pour votre budget. 

Adopter les bons réflexes

Quel que soit votre fournisseur, pour réduire votre facture d’électricité vous pouvez :

  • Baisser votre chauffage de 1°C (si vous possédez des radiateurs électriques cela vous permettra de réduire vos dépenses de 7 %) ;
  • Éteindre les appareils en veille (jusqu’à 10 % d'économies hors part du chauffage) ;
  • Limiter les éclairages décoratifs ;
  • Favoriser le mode “Eco” de vos appareils ;
  • Éviter de faire fonctionner lave-vaisselle et lave-linge en demi-charge ;
  • Faire sécher votre linge à l’air libre et non au sèche-linge ;
  • Utiliser un couvercle pour cuire un plat ou faire bouillir l’eau (vous pourrez ainsi baisser la puissance du feu) ;
  • Choisir un petit téléviseur (un modèle de 160 cm peut consommer autant que 4 appareils de 80 cm) ;
  • Éteindre votre box Internet quand vous vous absentez ;
  • Régler votre ballon d’eau chaude entre 55°C et 60 °C.

Longtemps, l’option heures creuses a été intéressante mais elle ne s’avère aujourd’hui plus aussi profitable. Pour faire des économies, vous pouvez toujours faire fonctionner les équipements énergivores la nuit ! 

Article précédent Free Troc Party : consommer sans dépenser ni polluer
Article suivant Livret A, bouclier énergétique, beaucoup de changements au 1er février 2023
Plus de guides faire des économies
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.