3 astuces pour négocier les prix sur une brocante

Par Florian Billaud | Mis à jour le 09/09/2019 à 21:34
Partager

C’est un signe à ne pas manquer : quand le soleil fait quelques percées régulières, les brocantes ne sont jamais très loin. Très conviviales et très agréables, ces sorties sont l’occasion de dénicher de très belles pièces à des prix abordables. De quoi changer de déco régulièrement sans se ruiner et s’offrir un intérieur au charme inimitable. Mais pour ne pas dépasser le budget, apprenez à bien vous préparer et surtout à bien négocier.

S’organiser pour ne rien manquer

Si vous débutez et n’avez pas encore l’habitude de chiner, sachez qu’il vous faudra parfois vous lever tôt, très tôt. C’est en effet aux premières heures, lors de l’installation pour certains, que les plus beaux objets risquent déjà de disparaître. Adieu grasse matinée, lorsque l’on chine, on se lève à l’aube. Mais à l’ouverture, sachez qu’il est aussi plus difficile de négocier.Au cours de la journée, avec l’afflux de chineurs et les achats en cascade, il peut être plus difficile de dénicher une belle pièce et de bien la négocier. Les discussions sont plus faciles qu’en matinée, mais avec l’affluence, il est parfois compliqué de prendre le temps de bien négocier, et les pièces peuvent disparaître très vite.Après 17 heures, tout change et les vendeurs ont alors plus de temps et sont plus enclins à négocier. Ils veulent se débarrasser de ce qui n’a pas été vendu et sont prêts à baisser leurs prix. Mais les bonnes affaires sont souvent rares à cette heure car la plupart des objets ont déjà été achetés.Pour ne rien manquer sur une brocante, il faut également être précis et savoir ce que vous cherchez. Ne perdez pas de temps et foncez droit au but pour ne pas vous éparpiller, vous risqueriez de passer à côté de l’objet de vos rêves. Fixez-vous donc une liste de quelques objets à dénicher (disons 5 maximum), puis une fois qu’ils sont en votre possession, offrez-vous quelques minutes de liberté pour un achat coup de cœur ou simplement pour flâner.

Les astuces à connaître pour bien négocier

Pour commencer, ne montrez jamais au vendeur que vous êtes particulièrement intéressé par un de ses objets. Soyez observateur et ne soyez pas insistant au moment de l’admirer. Restez légèrement en retrait et ne vous attardez pas, vous attireriez son attention. Faites ensuite rapidement le tour des autres vendeurs pour comparer les autres modèles et notez bien le prix et l’état de chacun. Attendez enfin le bon moment pour entamer les négociations (en fin de journée avec peu de monde si vous le pouvez).

Que dire lors de la négociation ?

Au moment de vous lancer dans le vif du sujet, montrez-vous ferme mais pas agressif. Vous pouvez alors utiliser ces quelques phrases, qui font mouche à tous les coups : Ce sera toujours un objet de moins à ranger. Le stand qui se trouve là-bas le vend moins cher que vous. Si je vous prends le lot, ça marche ? Soyez malin et évitez de froisser le vendeurCes phrases sont particulièrement utiles et efficaces pour négocier, mais soyez malin et utilisez-en seulement quelques-unes. Car débitées toutes à la suite, elles pourraient heurter le vendeur et le fermer à toute négociation supplémentaire. Et surtout, n’oubliez pas de rester impassible et de ne pas montrer votre enthousiasme lors de la négociation.

Article précédent Free Troc Party : consommer sans dépenser ni polluer
Article suivant Vers une baisse massive du déficit de la Sécurité sociale ?
Plus de guides faire des économies
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.