Quel robo-advisor choisir pour piloter son épargne ?

Par Marie C | Mis à jour le 01/03/2021 à 18:53
Partager

La fintech entre dans la danse : désormais, vous pouvez administrer votre enveloppe fiscale avec un robot conseiller. Une solution bon marché qui remplace un accompagnement humain, et vous propose des placements pertinents en fonction de votre profil. À condition de bien choisir son robot et de bien le paramétrer.

Bien choisir son robo-advisor pour bien investir

Des conseillers pour tous

Les épargnants et les investisseurs d'aujourd'hui ont changé. Désormais, il n'est plus question pour eux de se contenter des livrets bancaires, inintéressants pour optimiser une épargne.

Or, bonne nouvelle : si vous êtes novice en matière d'investissement, vous pouvez vous faire aider d'un robot-conseiller. Une solution dématérialisée qui remplace un conseiller humain grâce à un algorithme. Le robot-conseiller est capable d'évaluer votre profil, vos projets d'épargne et de vous proposer un plan d'action en conséquence... voire d'en assurer le pilotage.

Il existe de nombreux robo-advisors. Avec des frais de gestion tournant autour d'1,6 % par an (contre 2 % en moyenne pour une enveloppe fiscale en banque), ils sont à la fois bon marché et généralistes.

Que vous soyez jeune actif, rompu à l'exercice de l'investissement ou petit épargnant, le robo-advisor s'adapte. À condition, cependant, de faire les bons choix de gestion. Pour cela, il est indispensable de suivre avec soin les 4 étapes suivantes :

  • Définir un montant de départ raisonnable pour appréhender le mode de fonctionnement du robot conseiller sans y mettre toutes vos économies. Investir permet d'optimiser son épargne, mais comporte aussi un risque.
  • Répondre au questionnaire obligatoire du robot pour clarifier son profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique...).
  • Choisir le mode d'arbitrage pour moduler ou confirmer certains placements, selon vos préférences.
  • Faire un suivi régulier des performances sur l'interface utilisateur, pour connaître l'évolution des différents placements et effectuer des versements ou des retraits personnalisés.

Choisir le bon mode de gestion

Pour piloter son épargne en toute sérénité, il faut réfléchir au mode de gestion que vous préférez. Il y en a deux :

La gestion déléguée. Il s'agit du mode le plus confortable pour les investisseurs qui n'ont pas le temps ou l'envie de suivre l'évolution de leurs placements. En ce cas, ils délèguent la gestion au robot conseiller en signant un mandat de gestion (obligatoire). Le robo-advisor gère seul les placements et les modulations. Il est fortement conseillé à l'utilisateur de consulter régulièrement le tableau de bord pour avoir une idée des résultats obtenus.

La gestion conseillée. L'alogrithme du robot soumet des propositions d'arbitrage, que le client applique ou non selon son choix.

Attention ! Tous les robo-advisors ne proposent pas les 2 modes. D'où l'intérêt de bien comparer les offres pour choisir celui qui conviendra le mieux à vos attentes.

Les meilleurs robots conseillers avec gestion déléguée

Nalo

Ce robo-advisor ne propose pour l'instant qu'une seule enveloppe fiscale : l'assurance-vie. Là où il innove, c'est qu'il permet de créer plusieurs projets d'investissement au sein de ce même produit d'épargne.

Vous pouvez placer une part d'investissement dans un fonds d'urgence, une autre dans un fonds pour les études de vos enfants, ou un projet immobilier... L'algorithme de Nalo le prendra en compte pour mesurer le taux de risque adéquat pour chaque projet.

Dépôt d'ouverture minimum : 1000 €
Frais de gestion : 1,65 % par an
Support d'investissement : assurance-vie

À choisir si : vous voulez gérer plusieurs projets de front sans ouvrir pour autant plusieurs produits d'investissement.

Yomoni

Ce robot conseiller est agréé par la SGP (Société de Gestion de Portefeuille) et l'AMF (Autorité des Marchés Financiers). Il s'agit donc d'un outil très sûr, et c'est également celui qui propose à ce jour le plus d'enveloppes fiscales.

L'interface de Yomoni est en revanche moins intuitive que certains concurrents : c'est un robo-advisor à privilégier si vous avez déjà un pied dans l'investissement en ligne, étant donné le ticket d'entrée plutôt élevé.

Dépôt d'ouverture minimum : 1000 €
Frais de gestion : jusqu'à 1,6 % par an
Supports d'investissement : assurance-vie, PEA et compte-titre

À choisir si : vous voulez diversifier vos enveloppes fiscales sans multiplier les robo-advisors.

WeSave

Avec un premier dépôt limité à quelques centaines d'euros, WeSave s'adresse tout particulièrement aux jeunes actifs et investisseurs novices. C'est aussi le seul à proposer un contrat de capitalisation (une variante de l'assurance-vie avec un placement de moyen à long terme).

Dépôt d'ouverture minimum : 300 €
Frais de gestion : jusqu'à 1,6 % par an
Supports d'investissement : assurance-vie et contrat de capitalisation

À choisir si : vous voulez tester l'investissement avec un robot-conseiller sans devoir avancer un trop gros ticket d'entrée. À noter qu'une prime de 100 € est offerte pour un premier dépôt à 5000 €.

Les meilleurs robots conseillers avec gestion conseillée

Advize

Ce robot conseiller intervient également dans la gestion des assurances-vie de Boursorama, Monabanq et ING Direct. Avec un profilage plus nuancé que certains concurrents (défensif, équilibré, dynamique et agressif), il offre de bons rendements à l'année (autour de 3 % pour un profil plutôt défensif).

Dépôt d'ouverture minimum : 500 €
Frais de gestion : entre 1,45 % et 1,6 %
Support d'investissement : assurance-vie

À choisir si : vous cherchez un robo-advisor avec une bonne gestion conseillée pour un profil équilibré, et une interface très facile à comprendre.

FundShop

Ce robot conseiller permet de piloter son assurance-vie à condition d'avoir souscrit à un contrat au préalable : il ne propose pas de contrat propre. Si vous avez déjà plusieurs assurances-vie compatibles avec FundShop, vous pouvez donc faciliter la gestion en laissant l'algorithme vous proposer des placements.

Dépôt d'ouverture minimum : abonnement mensuel (9 € à 14 €)
Frais de gestion : 1,45 %
Supports d'investissement : assurance-vie tierce (14 contrats)

À choisir si : vous avez déjà une assurance-vie compatible FundShop et souhaitez l'optimiser.

Proposés sur des plateformes en ligne, mais aussi utilisés par des groupes bancaires pour le pilotage des supports d'investissement, les robo advisors peuvent offrir des rendements entre 2 % et 20 % pour les profils les plus agressifs. Un système de gestion qui permet d'améliorer et de faciliter vos enveloppes fiscales pour des frais annuels très raisonnables. Une innovation qui mérite réflexion !

Article précédent Que faire d'une rentrée d'argent exceptionnelle ?
Article suivant Épargne : record de collecte pour le livret A
Plus de guides épargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.