Assurance-vie : des frais d’entrée et de gestion trop élevés ?

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 06/12/2022 à 08:38

Depuis quelques années, les épargnants français ont changé leur préférence. À cause de la baisse des taux de rendement dans l’assurance-vie, tout particulièrement des fonds euro, il lui ont préféré les livrets d’épargne. Mais alors que la situation pourrait s’inverser, l’ACPR hausse le ton sur les frais d’entrée et de gestion pratiqués dans le secteur de l’assurance-vie.

frais assurance-vie contrat epargne
L'ACPR demande plus de transparence sur les frais liés à l'assurance-vie.

Assurance-vie : les frais peuvent pénaliser les clients

Lors de sa conférence annuelle qui s’est tenue le 5 décembre 2022, l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) a haussé le ton : les produits de type assurance-vie ont encore des frais d’entrée et de gestion trop élevés. Ces frais sont payés par l’épargnant lors de l’ouverture du compte, des versements (réguliers ou sporadiques) ou encore chaque année.

Or, L’ACPR estimait déjà en mai 2022 que ces frais pouvaient pénaliser les clients. Surtout ceux qui « sont contraints de racheter rapidement leur contrat d’assurance-vie par manque de liquidité ». Ces contrats n’étant rentables qu’au bout de plusieurs années, tous frais déduits, ils ne sont pas destinés à des épargnants qui auraient besoin de liquidités rapidement. Mais pour l’ACPR, banques et assureurs n’étaient pas suffisamment clairs auprès des épargnants à ce sujet.

Les rendements des contrats réduits à zéro ?

Selon Jean-Paul Faugère, vice-président de l’ACPR, c’est un problème. « L'accumulation de frais élevés peut dans certains cas amputer toute espérance de rendement », a-t-il souligné lundi 5 décembre 2022. L’ACPR pourrait donc émettre des recommandations à destination du secteur dès début 2023, dans l’espoir de faire changer les pratiques.

Une bonne nouvelle alors que les taux des contrats d’assurance-vie pourraient remonter dans les mois et années à venir. Le rendement des fonds euro, dont le capital est garanti, a souffert de la période des taux directeurs bas de la BCE, qui ont été négatifs des années durant. Mais la Banque Centrale Européenne a lancé, pour lutter contre l’inflation, une période d’augmentation de ses taux directeurs. La remontée des taux de rendement des contrats d’assurance-vie devrait donc avoir lieu, bien qu’elle ne sera pas forcément rapide.

À lire aussi : Assurance décès, assurance-vie… tout ce qu’il faut savoir pour choisir le bon contrat

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Ne ratez pas cette promo Air France !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.