Faut-il ouvrir un livret d’épargne pour son enfant ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 10/11/2021 à 14:44
Partager

Différents livrets d’épargne sont aujourd’hui accessibles aux enfants. Cela leur permet de placer l’argent qu’ils reçoivent en cadeau ou que vous souhaitez mettre de côté pour eux plus tard. Quelles sont les solutions qui vous sont offertes pour l’épargne de vos enfants ? Faisons un tour d’horizon pour les aider à préparer leur avenir.

Pourquoi ouvrir un livret d’épargne à votre enfant ?

Cela répond à différents besoins. Dans un premier temps, cela leur permet de disposer d’un support pour placer l’argent qu’ils reçoivent. Anniversaire, Noël, étrennes, etc., de plus en plus de proches donnent de l’argent, ne sachant pas quoi acheter aux enfants qui ont déjà tout. Il reste plus prudent, au regard de la recrudescence des cambriolages, de placer cet argent sur un compte épargne plutôt que dans une tirelire.

Le livret d’épargne pour enfant permet également aux parents d’alimenter un compte qui leur servira plus tard. L’entrée dans la vie active n’est pas toujours aisée. En mettant de l’argent sur un livret d’épargne tout au long de l’enfance et de l’adolescence de vos enfants, vous leur permettez, à 18 ans, de payer leur permis de conduire, voire leur première voiture, ou de disposer d’un petit pécule pour meubler leur premier logement.

Imaginez simplement placer 30 euros par mois jusqu’aux 18 ans de vos enfants. Hors intérêts, ils bénéficieront de 6 480 €, une coquette somme pour démarrer dans la vie.

Quel livret d’épargne pour votre enfant ?

Faisons le point sur les différentes possibilités qui sont offertes aux carnets souhaitant ouvrir un livret d’épargne pour leur enfant.

Le livret A

C’est le livret le plus classique. Selon l’observatoire de l’épargne réglementée, ce sont près de 56 millions de livrets A qui sont actifs en France.

Si ce produit d’épargne séduit et qu’il est adapté aux enfants, c’est pour plusieurs raisons :

  • il peut être ouvert dès la naissance ;
  • 10 euros suffisent pour ouvrir un livret A ;
  • vous n’êtes pas contraint d’effectuer des versements réguliers, vous alimentez le livret A de vos enfants quand vous le souhaitez ;
  • les fonds sont disponibles ;
  • les intérêts sont exonérés d’impôt et de cotisations sociales ;
  • le mineur peut retirer de l’argent à tout moment avant ses 16 ans avec l’autorisation des parents et seul après 16 ans ;
  • le plafond est de 22 950 €.

Le livret d’épargne bancaire

Ce livret est un compte rémunéré qui fonctionne comme suit :

  • il n’y a pas de versement minimal, le montant des versements est déterminé par chaque organisme bancaire ;
  • ce livret n’a pas de plafond ;
  • le taux de rémunération se situe entre 0,2 % et 1,5 % ;
  • les fonds sont disponibles à tout moment. En revanche, c’est le représentant légal qui gère le compte jusqu’aux 18 ans de l’enfant.

Cette fois, en revanche, les intérêts de ce livret d’épargne pour enfant sont soumis à l’impôt.

Le plan épargne logement (PEL)

Tout mineur, avec l’autorisation légale de ses parents, peut ouvrir un PEL. Ce compte permet de mettre de l’argent de côté et d’obtenir des conditions de prêt favorables. Voici les points à connaître sur le PEL :

  • un versement minimal de 225 € est nécessaire à l’ouverture du livret ;
  • vous devez verser a minima 540 € par an ;
  • le plafond est de 61 200 € ;
  • le taux de rémunération est de 1 % ;
  • les fonds sont disponibles. Toutefois, le moindre retrait entraîne la clôture du compte.

Si ce livret d’épargne est intéressant prou permettre à votre enfant de disposer d’une somme d’argent pour débuter dans la vie, il est plus contraignant puisqu’il impose un versement minimal de 540 € par an. En revanche, il est deux fois plus rémunérateur que le livret A.

Le livret jeune 12-25 ans

C’est un livret proposé par nombre de banques qui permet aux enfants de commencer à économiser, voire à gérer leur budget. Il est intéressant à plusieurs titres :

  • le versement minimal à l’ouverture est de 10 € ;
  • le taux de rémunération est librement fixé par les banques. Au Crédit Mutuel par exemple, il est de 1,35 % net d’impôts ;
  • l’épargne est disponible à tout moment ;
  • l’enfant peut retirer de l’argent seul dès 16 ans ;
  • les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. 

Le seul bémol de ce livret d’épargne pour enfant : son plafond. En effet, le livret jeune est plafonné à 1 600 €. Il s’agit donc plus d’un compte qui permet aux enfants de commencer à gérer leur argent que de préparer l’avenir.

L’assurance-vie

Épargne préférée des Français, l’assurance-vie peut aussi s’envisager pour un enfant. Longtemps considérée comme un placement dédié aux vieux jours ou à la succession, l’assurance-vie est aujourd’hui privilégiée comme support d’épargne traditionnel. Voici les conditions à respecter :

  • versement minimal à la souscription selon l’organisme;
  • peut être ouvert au nom de l’enfant et géré par les parents dès lors qu’il a moins de 18 ans ;
  • versements libres ;
  • pas de plafond de dépôt ;
  • rémunération qui peut être attractive selon les supports ;
  • fiscalité intéressante pour les retraits après 8 ans.

Cette solution à long terme est intéressante pour préparer l’avenir de votre enfant avec un support d’épargne qui peut être plus rémunérateur qu’un simple livret A, même si une fiscalité sur les intérêts s’applique.

Le livret d’épargne pour enfant des différentes banques

Au-delà des livrets dits traditionnels, certaines banques proposent des solutions « maison ». Cela signifie qu’elles définissent elles-mêmes les conditions de ces livrets non réglementés. En voici quelques exemples :

  • livret + Enfant de Fortuneo à 1 % avec un plafond de 10 000 € ;
  • livret 10/12 de la Caisse d’Épargne entre 0,75 % et 1,50 % avec un plafond de 1 400 € ;
  • livret Zebulon de LCL à 0,60 % avec un plafond de 2 000 € ;
Article précédent Comment ouvrir un compte joint dans une banque en ligne ?
Article suivant BNP Paribas, Société Générale et Crédit Mutuel vont mutualiser leurs distributeurs
Plus de guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.