Chéquier ou carte bancaire perdu : que faire ?

Par La rédaction | Mis à jour le 01/03/2022 à 15:02
Partager

Après avoir mis sens dessus dessous votre sac à main, impossible de remettre la main sur votre carte bancaire ou votre chéquier. Vol ou perte, mieux vaux agir au plus vite pour éviter les ennuis. Mais attention, faire opposition a un prix !

Vol ou perte : par où commencer ?

Après avoir fouillé frénétiquement dans votre sac, retourné votre portefeuille, vous vous apercevez que vous avez perdu votre carte bleue ou votre chéquier. Pour éviter tout désagrément, mieux vaut agir vite pour faire opposition : soufflez un bon coup et lancez les démarches !

Carte bancaire

Contactez le service interbancaire au 08 92 705 705 (0.34 €/mn), disponible 24/24h et 7j/7, ou votre agence, uniquement aux horaires d’ouverture, dont le numéro est disponible sur les distributeurs automatiques de billets et sur votre contrat.

Munissez-vous de votre numéro de carte et de la date d’expiration, que vous aurez pris soin de noter sur un document conservé en sécurité mais rapidement accessible.

Chéquier 

Contactez le centre national d’appel des chèques perdus ou volés au 08 92 68 32 08 (0,337 €/mn), disponible 24/24h et 7j/7, ou votre agence, uniquement aux horaires d’ouverture, dont le numéro est disponible sur les distributeurs automatiques de billets et sur votre contrat.

Confirmer l'opposition par écrit

Dans tous les cas, il faudra confirmer votre demande d’opposition par écrit. Envoyez la lettre avec accusé de réception ou déposez votre courrier au guichet de votre agence. Dès réception du courrier, la banque dégage votre responsabilité en cas d’utilisation frauduleuse de la carte.

À noter : en cas de vol et/ou d’utilisation frauduleuse de votre moyen de paiement, il est nécessaire de joindre une copie du dépôt de plainte établi dans un commissariat.

J'agis vite : sinon, c'est pour ma poche !

En cas d’utilisation frauduleuse du chéquier ou de la carte bancaire, votre responsabilité peut-être engagée à hauteur de 150 € si vous n’entamez pas les démarches d’opposition au plus vite, c’est-à-dire 2 jours après le vol ou la perte de la carte (durée définie par l’art. L132-3 du Code monétaire et financier.).

Toutefois, si la banque prouve qu’il y a eu de graves négligences de votre part, elle peut vous facturer au-delà de ce plafond.

Bon à savoir

Selon un rapport de l’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, 77 % des victimes déclarent avoir été indemnisés en totalité par leur banque.

Qu'est-ce que ça coûte ?

Cette procédure n’est bien sûr pas gratuite. Entre l’opposition, la réédition de la carte ou du chéquier, et l’envoi à domicile du moyen de paiement... la facture peut vite grimper.

Pour connaître dans les détails ce que cela peut vous coûter, référez-vous aux conditions tarifaires de votre organisme bancaire. Pour une carte bancaire, les frais d’oppositions varient entre 13 € et 20 €, entre 5 € et 17 € pour un chèque et entre 9 € et 30 € pour un carnet de chèques entier.

Alors, pour éviter le stress mais aussi les désagréments financiers d’une opposition sur un moyen de paiement, pensez à bien les ranger après chaque utilisation, à les conserver en sécurité et à vérifier régulièrement qu’ils sont encore en votre possession.

Article précédent Comment ouvrir un compte joint dans une banque en ligne ?
Article suivant Banque postale : panne résolue, les virements sont à nouveau possibles
Plus de guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.