Shopping : 5 astuces pour ne pas trop dépenser

Par Gala K | Mis à jour le 23/08/2021 à 14:49
Partager

Au restaurant, au supermarché, en ville, sur Internet... les risques de céder à l'envie de consommer sont partout. Et si l'on ne se refrène pas un tant soit peu, notre budget peut en prendre un sacré coup... Loin d'avoir un oursin dans votre poche, vous avez plutôt la fièvre acheteuse ? Pour éviter à votre compte en banque de virer au rouge vif, suivez nos conseils !

Apprenez à déstresser

Les achats compulsifs sont parfois le reflet d’un état de stress ou d’anxiété. Il faut donc prendre le problème à la racine !

Pour évacuer vos angoisses et vos tensions au quotidien essayez-vous à des activités de bien-être. Nous vous conseillons d’explorer le yoga, la méditation ou l’hypnose, de vous organiser des séances de massage régulières, d’écouter de la musique relaxante, de vous rapprocher de la nature ou encore de pratiquer une activité physique. Enfin, la pratique d'une activité sportive permet de se défouler et d'avacuer son stress.

Si besoin, n’ayez pas peur de parler de votre problème à votre médecin, il saura vous diriger vers des spécialistes compétents. Pour en savoir plus découvrez notre article : Quand faut-il consulter un psy ?

Conservez vos factures

Regretter un achat fait sur un coup de tête n’est pas si rare... En conservant vos factures précieusement, vous pourrez demander remboursement, et ainsi vous renflouer.

Pour les achats en magasin, il n’existe pas légalement de droit de rétractation. C’est selon le bon vouloir du commerçant. En revanche, pour tout achat réalisé à distance (par téléphone, par correspondance ou par Internet), vous avez 14 jours minimum pour changer d’avis. Et ce, y compris en période de soldes.

Prenez le temps de la réflexion

Nous vous l’accordons, cela n’est pas chose facile. L’impulsivité est, par définition, exempte de toute volonté réfléchie. Il est néanmoins possible de se faire violence en se posant des questions bien choisies :

  • À quoi cela me servira-t-il ?
  • En ai-je réellement l’utilité ?
  • Vais-je le rentabiliser rapidement ?
  • Cet achat en nécessitera-t-il d’autres (par exemple, des vêtements coordonnés, un imperméabilisant...) ?

L’idée, c’est de vous poser des questions ouvertes. Vous pourrez alors décider de réaliser cet achat, ou pas... en votre âme et conscience !

Faites vos comptes de manière régulière

Pour se contenir, rien de tel que de connaître l’état de ses comptes à l’instant T ! Si vous ne roulez pas sur l’or et qu’en plus, avant-même de percevoir votre prochain salaire, vous devez encore assurer les courses, faire le plein d’essence et vous acquitter des charges, nul doute, ce n’est pas le moment de craquer ! C’est une bonne manière de revoir l’ordre de ses priorités.

Etablissez un planning ! En fonction de votre budget, planifiez le moment où vous ferez cet achat. Cela permettra de diminuer quelque peu la frustration !

Fixez-vous des objectifs

Faire vos comptes vous permettra aussi de vous fixer un objectif, et non des moindres : combler votre déficit ! Le premier mois, faites en sorte d’arriver au-dessus de zéro. Les mois suivants, poussez progressivement la marge de manœuvre en fonction de vos possibilités. En cas d’imprévu, vous aurez ainsi des ressources. Pour en savoir plus, découvrez comment constituer son fonds d'urgence !

Enfin, que toutes ces petites résolutions ne vous empêchent pas de vous accorder un petit plaisir de temps en temps... tant que cela reste raisonnable et ne vous met pas (à nouveau) sur la paille. Comme on dit, après l’effort, le réconfort !

Article précédent Comment ouvrir un compte joint dans une banque en ligne ?
Article suivant Crédit immobilier : nette hausse du taux d'usure
Plus de guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.