4 choses à ne pas dire à son banquier

Par Florian Billaud | Mis à jour le 15/03/2021 à 15:11
Partager

Les banquiers peuvent être très patients et indulgents, mais certaines phrases les effraient ! Vous avez l'habitude de parler un peu trop vite à votre banquier ? Voici quatre exemples de phrases que vous devriez sans doute garder pour vous !

1 - « Rassurez-vous, j'ai des économies sous mon matelas ! »

Cette phrase a le don d’agacer les banquiers ! Non seulement vous lui annoncez que vous avez de l’argent qui dort, mais en plus, vous insinuez que vous ne lui faites pas confiance.

Si vous voulez profiter de votre argent, évitez si possible de le cacher dans votre maison, autrement, vous subirez de plein fouet l’inflation et vos précieux billets perdront de la valeur au fil du temps.

Mieux vaut donc placer cet argent, et si vous avez peur de l’utiliser, ouvrez un compte bloqué auprès de votre banque, votre interlocuteur préférera cette solution et vous gagnerez sa confiance.

2 - « Je voudrais augmenter le plafond de mon découvert autorisé pour partir à Ibiza ! »

Est-il nécessaire de vous préciser que ce genre de phrase peut affoler votre banquier ? À moins que vous ne partiez à Ibiza pour travailler ou mener à bien un projet professionnel, mieux vaut garder pour vous vos escapades. Si vous avez besoin d’augmenter le plafond de votre découvert autorisé, contentez-vous de préciser que vous avez besoin d’argent dans l’immédiat et expliquez à votre banquier que vous serez rapidement en mesure de « renflouer les caisses ». Sans cela, vous prenez le risque de vous heurter à un refus catégorique.

3 - « Je voudrais faire un crédit, car j'ai décidé de démissionner ! »

Vous avez décidé de démissionner alors que vous n’avez aucun projet concret ? Vous quittez votre emploi parce que vous n’aimez pas votre patron ou parce que vous en avez assez de vous lever tous les matins pour aller travailler ? Dans ce cas, mieux vaut éviter d’évoquer votre ras-le-bol auprès de votre banquier. D’ailleurs, il est fortement déconseillé de quitter un emploi stable lorsqu’on n’a pas de solution alternative pour payer ses charges.

Les banquiers apprécient les clients stables, pour garder une bonne relation avec le vôtre et surtout pour ne pas prendre de risques et rester serein, il est préférable d’éviter de faire un crédit que l’on ne sait pas comment rembourser.

À noter : Une étude menée par l’Insee a révélé que le taux d’endettement des Français a augmenté de 44 % en une décennie (2005-2015). Il semblerait que la hausse des prix de l’immobilier ainsi que la multiplication des offres de crédit soient à l’origine de ces chiffres.

À découvrir également : Quand toucherez-vous une indemnité en cas de démission ?

4 - « Je voudrais une carte bancaire dorée pour impressionner mes amis »

Vous désirez posséder une carte de type « Gold » ou « Premier » ? Dans ce cas, le seul moyen de l’obtenir est de réussir à avoir des revenus réguliers et à conserver un certain montant sur vos comptes. Sans cela, votre banquier vous regardera certainement de travers !

À lire aussi : Quelle carte bancaire choisir ?

Il n’est pas nécessaire d’être millionnaire pour bien s’entendre avec son banquier ! Pour conserver une relation de confiance, veillez à évoquer davantage vos projets lucratifs que vos dépenses, et faites-en sorte de le rassurer quant à vos gains à venir. Soyez logique, vous éviterez ainsi d’être pénalisé s’il venait à perdre la confiance qu’il vous accordait jusqu’alors.

Article précédent Comment ouvrir un compte joint dans une banque en ligne ?
Article suivant Crédit immobilier : nette hausse du taux d'usure
Plus de guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.