Retraite : le PERin remplace le Madelin

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 06/01/2020 à 11:21

Le PERin, le nouveau Plan d'Épargne Retraite Individuel, va progressivement venir remplacer les contrats Madelin qui ne pourront plus être souscrits à compter du 1er octobre 2020. 

Épargne retraite
Le PERin, créé par la loi Pacte devrait permettre de booster l'épargne retraite.

Un nouveau dispositif pour booster les retraites

Dans moins d'un an, le PERin va remplacer le contrat Madelin, un dispositif d'épargne retraite pour les indépendants mais aussi le PERP, son équivalent pour les salariés. Le nouveau dispositif PERin a été créé par la loi Pacte afin de faire progresser l'épargne retraite. Ce nouveau dispositif devrait être plus flexible et avantageux pour les indépendants-épargnants qui pourront bénéficier d'une déductibilité fiscale.

Il est d'ores et déjà possible de souscrire à un PERin, depuis le 1er octobre 2019, afin de transférer son épargne. De même, l'assurance-vie peut également être en partie transférée sur ce contrat. À partir du 1er octobre 2020, les contrats PERP et Madelin disparaîtront au profit du nouveau dispositif. Toutefois, à noter que les contrats en cours ne seront pas clôturés.

Accumuler un capital pour la retraite

Le principe de ces contrats reste le même. L'objectif étant d'accumuler un capital afin d'en bénéficier une fois la retraite venue. Le contrat PERin permet de bénéficier d'un avantage fiscal à l'entrée dans la limite d'un plafond. Vous pouvez déduire des versements de vos revenus et diminuer de cette façon votre revenu imposable.

L'un des grands atouts du contrat PERin est la possibilité de récupérer l'épargne accumulée en capital en une seule fois ou en rente au choix. D'autres avantages sont intéressants comme celui de pouvoir récupérer son épargne avant l'âge de la retraite dans certains cas comme le décès d'un conjoint, d'invalidité, de surendettement ou encore d'achat de la résidence principale. 

À lire aussi Les conditions de l’épargne retraite

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Quick : une souris dans son burger, la cliente porte plainte
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.