Réforme des retraites : les femmes désavantagées par rapport aux hommes ?

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 25/01/2023 à 10:13

La réforme des retraites du gouvernement désavantagerait les femmes par rapport aux hommes. C’est en tout cas le constat d’une étude d’impact, révélée par BFM Business.

Retraite femme
Avec cette réforme, les femmes devront partir à la retraite à 64 ans minimum.

Des inégalités homme-femme à la retraite ?

Une réforme pas si juste que cela ? Lors de la présentation du projet de réforme des retraites, la Première ministre, Elisabeth Borne, avait affirmé que ce texte aurait notamment pour objectif de réduire les écarts de niveaux entre les pensions des hommes et celles des femmes. Ce qu’elle n’avait pas indiqué en revanche, c’est que pour réduire cet écart, les femmes devraient travailler jusqu’à un âge plus avancé.

C’est en tout cas le postulat d’une étude d’impact révélée par BFM Business. D’après ce document, les femmes seraient désavantagées par rapport aux hommes, s’agissant de l’actuelle réforme des retraites. En résumé, selon cette étude, les femmes devront travailler en moyenne sept mois supplémentaires contre cinq mois seulement pour les hommes.

Une différence de traitement admis par le gouvernement

Un fait qu’a admis le ministre des Relations avec le Parlement, Franck Riester. Interrogé lundi 23 janvier sur Public Sénat, le ministre a reconnu que les femmes seraient « un peu pénalisées » avec cette réforme des retraites. Ces dernières devront partir à 64 ans minimum, sauf cas exceptionnel. « On n’a jamais dit que tout le monde était gagnant », a précisé Franck Riester.

Un constat qui pourrait faire descendre davantage de femmes dans la rue lors de la prochaine journée de mobilisation prévue par les syndicats, opposés au projet de réforme des retraites. D’autant plus lorsque l’on sait qu’à diplôme et expérience équivalente, les femmes sont moins payées en France que les hommes durant toute leur carrière…

À lire aussi : Quelle retraite pour les polypensionnés ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Ne ratez pas cette promo Air France !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.