Des aides gratuites contre les violences conjugales

Par Anne-Sophie O | Mis à jour le 28/09/2021 à 10:33
Partager

En 2020, 102 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire. Les violences conjugales touchent tous les milieux sociaux et toutes les classes d'âge. Entre 2018 et 2019, le nombre de féminicides a augmenté de 21% ! Si vous en êtes victime ou si vous souhaitez aider une proche, voici des aides gratuites à contacter.

Les chiffres des violences conjugales en France

84 % des victimes de violences conjugales sont des femmes.  

Il existe différentes formes de violences conjugales : la violence psychologique repose sur le chantage, la manipulation, les menaces. La victime perd peu à peu confiance en elle et se retrouve généralement isolée. Cette violence psychologique est souvent accompagnée de violence verbale : insultes, menaces, cris... 

Il existe également la violence physique mais aussi la violence économique dont le but est de réduire l'autonomie de la victime : elle ne peut pas travailler, ne gère pas librement son argent...  

Comment se faire aider gratuitement quand on est victime de violences conjugales ?

Lorsqu'on est victime de violences conjugales, il est possible de se faire aider gratuitement. Découvrez quelques dispositifs pour se faire accompagner et briser l'emprise des violences conjugales. 

En cas de danger immédiat, contactez le 17 ou le 112. 

Le 3919

Un numéro d'aide gratuit, anonyme et qui ne figure pas sur les factures de téléphone. Ce numéro de téléphone permet d'apporter une écoute, de l'information et orienter les femmes victimes de violences. Vous pouvez joindre ce numéro du lundi au samedi de 9h à 19h.

Ce numéro peut également être utilisé par les proches des victimes de violences conjugales et les professionnels pour orienter les femmes victimes de violence vers des dispositifs locaux d'accompagnement et de prise en charge.  

Le 116 006

Il s'agit d'un numéro d'appel national pour les victimes d'infractions pénales. Ce numéro est dédié aux victimes d'agression, de vol, de cambriolage et de violences... 

Arrêtons les violences

La plateforme Arrêtons les violences permet d'échanger avec des policiers et des gendarmes formés aux violences sexuelles et sexistes pour déclencher des interventions. Le tchat de cette plateforme est accessible gratuitement et anonymement 24h24h et tous les jours de la semaine.  

Le 115

En cas de besoin, vous pouvez également faire une demande d'hébergement d'urgence auprès du 115. Certains départements et régions proposent des places d'hébergement d'urgence réservées aux femmes victimes de violences conjugales.

Attention, lorsque vous quittez votre domicile conjugal pour causes de violences conjugal, signalez votre départ et son motif au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche de chez vous. Cette démarche vous permettra ne de pas voir votre départ comme un abandon de domicile dans le cas où votre partenaire vous le reprocherait. 

Sachez également que les femmes victimes de violences conjugales peuvent bénéficier de la garantie Visale, une garantie locative gratuite pour vous permettre de trouver un logement plus rapidement. Les victimes de violences conjugales bénéficient également d'un accès prioritaire à un logement social. 

Le masque 19

Vous avez été victime de violences physiques ?  Vous pouvez faire constater les violences à l'hôpital, chez le médecin ou chez votre sage-femme. Bon à savoir, en pharmacie, vous pouvez demander un « masque 19 » : ce code indique au pharmacien que vous êtes victime de violences conjugales et que l'auteur est présent dans l'officine. Vous serez alors mise à l'abri en attendant l'arrivée des forces de l'ordre. 

L'aide de la justice

En tant que victime de violences conjugales, vous pouvez enclencher une procédure judiciaire et vous faire aider dans vos démarches. Sachez que selon votre situation vous pouvez bénéficier de l'aide juridictionnelle : une aide qui prend en charge tout ou partie de vos frais. Retrouvez tous nos conseils pour consulter un avocat gratuitement.  

Si vous vivez à Paris, vous pouvez contacter le Bus de Barreau de Paris Solidarité qui propose des consultations juridiques gratuites pour les victimes de violences conjugales. Il est également possible de bénéficier de permanences juridiques, psychologiques et sociales gratuites et confidentielles. Pour connaître les aides possibles proches de chez vous, vous pouvez contacter les associations d'aide aux victimes de violences conjugales.  

Les associations d'aides aux victimes de violences conjugales

France Victime  

En 2019, plus de 50 000 femmes ont été aidées par la Fédération France Victime. La Fédération France Victime regroupe plus de 132 associations près de chez vous. Vous trouverez une liste de toutes les associations pouvant vous aider dans votre département.  

La Maison des femmes

La Fondation des Femmes a créé des Maisons de femmes, pour offrir un lieu sécurisant permettant aux femmes de se reconstruire. Chaque maison des femmes permet d'accueillir les femmes en danger et de les aider à sortir de l'emprise de leur conjoint violent. Les Maisons de Femmes proposent des activités de reconstruction physique et psychologique.  

Retrouvez toutes les associations nationales et proches de chez vous pour lutter contre les violences conjugales sur le site du gouvernement.

Aller plus loin :
Article précédent Qu'est-ce qu'un divorce par consentement mutuel ?
Article suivant Les Restos du cœur alertent
Plus de guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.