La rupture amoureuse n'est jamais quelque chose d'agréable, et il n'est pas rare que cela se fasse larmes aux yeux et rage au ventre, du moins pour le laissé-pour-compte. Pour vous aider à rompre en douceur, zoom sur les précautions à prendre et sur les maladresses à éviter catégoriquement. Le tout avec quelques arguments appuyés par la science !

Ne soyez pas trop direct

Il n’est déjà pas facile d’apprendre que l’autre veut nous quitter, mais la chute est d’autant plus dure lorsque la personne fait comme si tout allait bien... avant d’annoncer la nouvelle sans ménagement.

Un exemple très parlant : vous vous retrouvez tous les deux dans un bar, puis seulement après lui avoir demandé comment il/elle va, avoir commandé les boissons et vous être permis quelques blagues, vous entrez dans le vif du sujet en lui disant qu’il vaut mieux mettre un terme à votre relation. Face à cet entrée en matière abrupte, la personne ressentira une forme de trahison et d’irrespect. En conséquence, elle sera d’autant plus affectée.

Révélée par les professeurs Alan Manning et Nicole Amare, de l’Université du Sud de l’Alabama, et étayée par des chercheurs de l’Université de Brigham Young, dans l’État de l’Utah, cette théorie semble somme toute logique. Qui aimerait se faire quitter de la sorte ? 

Il est bon d'être honnête, mais aussi de ménager la sensibilité de l'autre : il existe des phrases pour rompre avec gentillesse, pour prouver à l'autre qu'on a de l'égard pour lui, même si les sentiments sont partis. 

Ne tournez pas autour du pot

Pour autant, ne tombez pas dans l'excès inverse : à trop prendre de gants et à trop retarder le moment fatidique, vous risquez de faire naître de fausses attentes chez votre partenaire.

L’idée est de trouver un juste milieu. Mieux vaut préparer en amont ce que vous souhaitez dire, plutôt que laisser le stress vous embrouiller les pensées. Le professeur Manning suggère d’inviter son/sa futur(e) ex à discuter en introduisant une formule-tampon de type « il faut qu’on parle ». Ainsi, celui ou celle qui partageait jusqu’alors votre vie comprendra d’emblée que ce que vous comptez lui annoncer ne sera pas agréable à entendre. C’est un préambule simple, efficace, qui en dit long.

Ne mettez pas l'autre à l'index

Par « mettre à l’index », entendez le ou la quitter pour quelqu’un d’autre, et le lui avouer. Être abandonné, c’est une chose, mais être abandonné pour un/une autre implique un sentiment d’exclusion et une énorme remise en question.

Conseil : fuyez les confidences à ce sujet. C’est un fait, la vie est faite de rencontres, et personne n’est à l’abri d’avoir un coup de cœur pour quelqu’un d’autre. Si tel est votre cas, gardez-le pour vous. Considérez cela comme un non-dit, pas comme un mensonge. Digérer la rupture sera déjà bien assez difficile pour votre ex... ayez au moins la décence de le/la ménager.

D’après une étude des chercheurs de l’université de Cornell, à New-York, il s’agit (sans surprise) de la pire façon de plaquer l’autre ! Le fait d’être mis à l’écart est particulièrement douloureux, tout bonnement parce que le sentiment d’appartenance est ancré dans la nature humaine.

À présent que vous savez comment y mettre les formes, vous n’aurez pas à vous faire de reproches après votre prochaine rupture, si le cas se présente bien entendu. Limiter la peine faite à l’autre est important, pour ne pas dire essentiel !

Article précédent Qu'est-ce qu'un divorce par consentement mutuel ?
Article suivant Harcèlement scolaire : comment savoir si mon enfant est concerné ?
Plus de guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.