Chacun chez soi : avantages et inconvénients

Par Anne-Sophie O | Mis à jour le 18/09/2019 à 23:04
Partager

Que ce soit par nécessité de service ou par choix, vivre séparément lorsque l'on est en couple n'est pas si rare que cela. Mais si cette situation comporte certains avantages, elle n'est pas dénuée d'inconvénients. Faisons le bilan !

S'aimer sans vivre ensemble : les plus

Commençons par le côté positif de la chose. Faire toit séparé, c’est :

  1. Préserver l’intimité de chacun : cheveux de Madame qui traînent au fond de la baignoire, poils de Monsieur dans l’évier, chaussettes et slips/culottes sales de l’autre à laver, passage aux toilettes qui dure des heures, sans oublier les petites manies de chacun à supporter... Non, vraiment, on se passe très bien de certains aspects de la vie de couple !
  2.  Avoir un sentiment de liberté : on dispose de notre espace et de notre temps comme on l’entend. On peut donc regarder notre série de filles ou notre match de foot sans avoir à négocier, inviter nos amis quand ça nous chante, profiter de toute la place dans le lit (et accessoirement, profiter d’une bonne nuit de sommeil sans entendre ronfler) ou encore traîner en pyjama.
  3.  Avoir une forte envie de se retrouver : évidemment, lorsque l’on n’est pas non-stop ensemble, on est un peu comme deux adolescents. Chacun se languit de l’autre, et les retrouvailles sont d’autant plus fortes. On prend aussi soin de s’apprêter pour surprendre son partenaire. En somme, on échappe au train-train quotidien et on entretient la flamme !

À noter : un mode de vie davantage réservé à certains couples. Si attrayant soit-il, ce mode de vie est surtout envisageable lorsque l’on n’a pas d’enfants. 

Découvrez aussi les mauvaises habitudes qui nuisent à votre couple !  On fait le point sur ces tue-l'amour qui peuvent déranger votre moitié : passions envahissantes, problème de rangement, de partages des tâches ménagères ...  

S'aimer sans vivre ensemble : les moins

Vivre chacun de son côté, c’est aussi :

  1. Certains frais (et non des moindres) multipliés par deux : e loyer, le gaz, l’électricité... toutes ces dépenses sont forcément doublées. Sans compter les frais d’essence pour se voir. Il faut donc avoir une condition relativement aisée, ou alors se priver de beaucoup de choses !
  2. Se sentir seul(e) : en rentrant du travail le soir, personne ne nous attend à la maison. Nous n’avons donc pas une épaule sur laquelle nous reposer. Le charme de la vie à deux (parce qu’il n’y a pas que de mauvais côtés) est aussi inexistant. Moins de partage et de communication, pas de petits bisous ni de sourires au réveil, pas de démonstration de l’amour que l’on a pour l’autre (préparer son petit déjeuner, coller des petits mots sur le frigo et autres petites attentions du quotidien).
  3.  Une confiance à accorder : il faut enfin avoir une grande confiance en l’autre, mais aussi en soi. Si le doute s’installe, ce style de vie n’apportera certainement pas la sérénité recherchée.

Finalement, faire maison à part, bonne ou mauvaise idée ? À chacun de voir. L’essentiel est que ce choix (lorsqu’on l’a) se fasse à deux et que l’un comme l’autre vive bien la situation.

Découvrez également les erreurs à ne pas commettre en matière d'argent, dans un couple ! et les sujets de dispute les plus fréquents dans un couple ! 

Article précédent Qu'est-ce qu'un divorce par consentement mutuel ?
Article suivant Rentrée scolaire et inflation : les familles vont faire des sacrifices
Plus de guides famille
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.