Sexisme en France : une situation « alarmante » selon un rapport

Par Perrine de Robien | Mis à jour le 24/01/2023 à 10:17

Publié le 23 janvier 2023, un rapport du Haut Conseil à l'égalité (HCE) affirme que « la société française reste sexiste dans toutes les sphères ». Les chiffres dévoilés sont alarmants.

sexisme femmes
La lutte contre le sexisme a de beaux jours devant elle.

Beaucoup de femmes victimes de sexisme et de violences sexuelles

Malgré l’éducation qui est faite dès le plus jeune âge, notamment à l’école, le sexisme ne recule pas. Pire, selon un rapport publié le lundi 23 janvier 2023 par le Haut Conseil à l'égalité (HCE) entre les femmes et les hommes, le sexisme perdure. Ainsi « les femmes restent inégalement traitées par rapport aux hommes, et elles restent victimes d’actes et propos sexistes dans des proportions importantes ».

La HCE estime que « la société française reste sexiste dans toutes les sphères ». Selon le rapport, 37% des Françaises ont déjà vécu une situation de non-consentement, et 14% ont déjà subi une agression sexuelle ou un viol. Elles sont ainsi amenées à adopter des « conduites d’évitement » comme faire attention à leur tenue vestimentaire, leurs discussions ou leurs sorties. Au-delà de la sphère privée, dans la sphère professionnelle, le constat est tout aussi alarmant. Ainsi, seulement 1 sondé sur 5 estime que les femmes et les hommes sont égaux dans le monde du travail. 

Le sexisme est déploré mais pas rejeté

Les clichés « masculinistes » sont encore très présents notamment chez les plus jeunes. Ainsi, 20% des hommes de 25 à 34 ans considèrent qu'ils doivent se vanter de leurs exploits sexuels pour être respectés dans la société. Par ailleurs, chez les 15 à 34 ans, 48% trouvent que l'image véhiculée par les contenus pornographiques sur les femmes est problématique.

Le rapport révèle que « l’opinion reconnaît et déplore l’existence du sexisme mais ne le rejette pas en pratique, majoritairement chez les hommes ». Il montre l’échec du gouvernement qui a mis en place des dispositifs de lutte contre le sexisme qui sont « globalement perçus comme inopérants ». Par conséquent, le HCE propose une série de recommandations : dégenrer les jouets, rendre obligatoire l’éducation sexuelle et affective à l’école, adopter un plan national pour orienter les filles vers les métiers scientifiques, réguler le numérique qui représente des scènes dégradantes et violentes, renforcer les moyens financier et humains de la justice pour traiter les violences intrafamiliales. Vaste chantier.

À lire aussi : Pourquoi les hommes mentent-ils sur le nombre de leurs partenaires ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Ne ratez pas cette promo Air France !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.