Pornographie : le Sénat rend un rapport accablant sur l’industrie du X

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 28/09/2022 à 15:19

Le rapport sur les dérives de l’industrie pornographique était très attendu. Les parlementaires demandent au gouvernement d’agir en urgence et de mettre en place un vrai plan pour empêcher les mineurs d’avoir accès à ce genre de contenus. 

rapport, senat, pornographie, alarmant
Selon le rapport, deux tiers des jeunes de moins de 15 ans ont déjà visionné des vidéos pornographiques.

Des violences sur les actrices

Depuis quelques mois, la parole se libère dans l’industrie du X. Les actrices de films pornographiques dénoncent de plus en plus les conditions des différents tournages. C’est aussi ce qui ressort d’un rapport sénatorial rendu public aujourd’hui. Selon les parlementaires, les scènes « atteignent le paroxysme de la violence ». Des actrices seraient forcées d’effectuer certaines positions contre leur consentement. Les industries profiteraient de la vulnérabilité des jeunes femmes pour imposer des conditions. 

Le rapport pointe également la nécessité de renforcer le droit, pour les actrices, de demander la suppression des vidéos. Aujourd’hui, ça existe déjà mais ça coûte très cher. Entre « 3.000 et 5.000 euros », soit « 10 fois plus » que le prix payé pour le tournage de la scène. 
 

Empêcher les mineurs d’avoir accès à ces contenus

Autre enseignement du rapport, il faut une vraie politique pour ne pas donner la possibilité aux mineurs d’avoir accès aux films pour adultes. Un chiffre éloquent : deux tiers des jeunes de moins de 15 ans ont déjà visionné des vidéos en ligne. Pour contrer ce phénomène, les parlementaires militent pour donner la possibilité à l’ARCOM, le gendarme de l’audiovisuel, d’imposer des amendes « dissuasives » aux productions. 

Autre point : développer des dispositifs de vérification d’âge plus poussés et surtout plus stricts. Le rapport veut aussi rendre plus vigilants les parents, avec une grande campagne de communication autour du contrôle parental. Depuis plusieurs mois, des enquêtes secouent le milieu. Avec ce rapport, les parlementaires espèrent voir les choses changer à l’avenir. 

À lire aussi : Internet : les b.a.-ba de la sécurité parentale

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.