Télétravail : gare au syndrome du cul mort !

Par Marie C | Mis à jour le 15/01/2021 à 10:12
Partager

Le syndrome du cul mort, encore mal connu, est une complication bien réelle due à une posture assise trop prolongée. Voici comment l'identifier et le prévenir.

Le syndrome du cul mort, c'est quoi ?

L'appellation prête à sourire, mais concerne un problème bien réel : le syndrome du cul mort est une amnésie des fessiers qui sont sous-sollicités et tendent à s'engourdir. C'est le cas si vous restez vissé derrière votre ordinateur trop longtemps. Les risques sont accrus en télétravail, puisque vous ne bénéficiez pas de vos déplacements quotidiens pour détendre et exercer vos muscles.

Le syndrome du cul mort peut être identifié avec la sensation d'engourdissement des fessiers, ou encore des crampes ou une douleur sourde. Ce syndrome peut aussi entraîner d'autres complications : en cas d'affaiblissement musculaire du fessier, d'autres muscles prennent le relais et entraînent un phénomène de surcompensation.

Cela peut déséquilibrer l'ensemble de votre masse musculaire et faire effet domino avec des douleurs aux jambes, aux genoux... jusqu'aux cervicales.

Prévenir le syndrome du cul mort

Une immobilité prolongée est néfaste non seulement pour votre séant mais aussi pour votre santé et vos capacités de concentration. Pris dans vos tâches quotidiennes, vous pouvez perdre de vue la nécessité d'une activité physique régulière. Surtout en télétravail !

Il y a plusieurs façons de solliciter et d'assouplir vos muscles même sans avoir de lieu dédié au sport.

Les étirements

Chaque matin et/ou soir, consacrez 10 minutes à un peu de stretching, de fitness ou de yoga. Cela permettra aussi d'évacuer les micro-tensions logées dans vos muscles. Vous n'avez pas d'exercice en tête ? Des applis de yoga gratuites vous proposent des programmes sur-mesure.

Les petits efforts quotidiens

Privilégier les escaliers aux ascenseurs pour solliciter les muscles fessiers ; se lever toutes les heures et faire quelques exercices de fitness maison ; penser à bien s'étirer... Vous pouvez même opter pour un bureau debout, à hauteur réglable, si vous êtes du genre à aimer bouger pour mieux réfléchir !

La marche

Une activité physique des plus simples à mettre en application. L'idéal se situe autour d'1h30 de marche par jour, soit autour de 10 000 pas quotidiens selon la recommandation de l'OMS. Si vous débutez la marche, fractionnez : un quart d'heure sur votre pause de midi, une heure le soir...

L'immobilité prolongée est une erreur classique du télétravail, néfaste à la fois pour votre santé et pour votre efficacité. Pensez à mettre en place les bonnes routines pour mieux vivre le travail à la maison.

Article précédent Passer à temps partiel : bonne ou mauvaise idée ?
Article suivant Arrêt maladie : des indemnités journalières revalorisées
Plus de guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.