Quelles conditions pour bénéficier de l'Aide au Retour à l'Emploi ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 05/05/2022 à 14:45
Partager

L’aide au retour à l’emploi est le nouveau nom de l’allocation chômage. Elle est versée aux demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi qui ont cumulé des droits au chômage. Quelles sont les conditions pour percevoir l’ARE ? Quelle est la durée d’indemnisation ? On fait le point sur vos droits.

Qu’est-ce que l’aide au retour à l’emploi (ARE) ?

L’aide au retour à l’emploi (ARE) est une allocation versée aux demandeurs d’emploi qui ont été involontairement privés d’emploi. Elle est versée mensuellement sur une certaine période, son montant varie selon différents paramètres.

Quel est le montant de l’ARE ?

Le montant de l’aide au retour à l’emploi varie selon la personne à qui elle est versée. Elle dépend en effet du salaire journalier de référence, lui-même déterminé selon les rémunérations perçues sur une certaine période.

Le montant de l’ARE est le suivant :

  • 12,12 € par jour plus 40,4 % du salaire journalier de référence (SJR) ;
  • cette somme ne peut être inférieure à 57 % et supérieure à 75 % du SRJ.

Pour les personnes ayant des revenus élevés et qui perçoivent une ARE supérieure à 84,33 € par jour, l’allocation chômage est réduite de 30 % après 8 mois d’indemnisation. Cela s’applique aux personnes qui ont ouvert des droits au chômage depuis le 1er juillet 2021.

Les conditions d’obtention de l’aide au retour à l’emploi (ARE)

Pour bénéficier de l’ARE, les conditions sont les suivantes :

  • vous devez être privé involontairement d’emploi. La perte de votre emploi doit ainsi être consécutive à un licenciement pour motif personnel, économique, à une rupture conventionnelle, un non-renouvellement de CDD ou un une démission légitime (pour suivre votre conjoint, suite à un problème de harcèlement au travail, etc.) ;
  • vous ne devez pas avoir atteint l’âge légal de la retraite ;
  • vous devez résider en France ;
  • vous devez être inscrit comme demandeur d’emploi à Pôle emploi ;
  • vous devez avoir travaillé au moins 6 moins durant les 36 derniers mois

La durée de versement de l’aide au retour à l’emploi

La durée de versement de l’ARE est variable selon la situation de chaque demandeur d’emploi, notamment selon l’âge et la durée d’emploi sur les 24 derniers mois.

Pour les moins de 53 ans :

  • pas d’indemnisation pour une durée d’emploi de moins de 6 mois ;
  • une indemnisation égale à la durée d’emploi si vous avez travaillé de 6 mois à 2 ans ;
  • 2 ans pour une durée d’emploi de plus de 2 ans.

Pour les demandeurs d’emploi de 53 ou 54 ans :

  • pas d’indemnisation pour une durée d’emploi de moins de 6 mois ;
  • une indemnisation égale à la durée d’emploi si vous avez travaillé de 6 mois à 2 ans ;
  • 2 et demi, soit 913 jours, pour une durée d’emploi de plus de 2 ans.

Pour les plus de 53 ans :

  • pas d’indemnisation pour une durée d’emploi de moins de 6 mois ;
  • une indemnisation égale à la durée d’emploi si vous avez travaillé de 6 mois à 3 ans ;
  • 3 ans, soit 1 095 jours, pour une durée d’emploi de plus de 3 ans.
Article précédent Passer à temps partiel : bonne ou mauvaise idée ?
Article suivant Un quart des chômeurs n'ont pas recours à l'assurance chômage
Plus de guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.