Le jobbing : la grande tendance du service entre particuliers

Par Marie C | Mis à jour le 04/09/2020 à 10:18
Partager

Depuis quelques années, le système D gagne des points auprès des Français. Petits travaux, garde d'animaux, déménagement... Grâce aux plateformes de jobbing, le service de particulier à particulier devient monnaie courante. Une stratégie gagnant-gagnant qui permet au client de payer moins cher et au jobber d'arrondir ses fins de mois. 

Les origines et le succès du jobbing

La tendance du jobbing provient des États-Unis et s’impose chaque jour un peu plus dans le monde de l’emploi et des services. Son principe est très simple : mettre en relation des particuliers qui ont besoin d’un service et ceux qui possèdent les compétences requises ou le temps pour le réaliser. En bref, ce sont les petites annonces de services 2.0.

En cette période de crise, le jobbing connaît un succès flamboyant. Il est devenu une solution facile pour augmenter ses revenus et pour rester actif malgré le chômage. Il est également très apprécié des slasheurs qui peuvent jongler avec leurs diverses compétences. 

Le jobbing : pour se simplifier le quotidien

De nombreux sites Internet facilitent la mise en relation entre particuliers et jobbers prestataires. Frizbiz est l’un des pionniers du jobbing français. Ce réseau social de proximité invite les particuliers à optimiser leur temps et à gagner de l’argent par le biais de prestations de services. Environ 25 000 Français ont déjà été séduits par Frizbiz, qui a été progressivement imité par d'autres plateformes : NeedHelp,YoupiJob, Jobi Joba... 

Un succès essentiellement encouragé par la crise. En effet, le nombre croissant des personnes en temps partiel, au chômage ou à faibles revenus amène chacun d’entre nous à faire des économies au quotidien et la part du budget réservée aux services a donc diminué.

Que ce soit l’entretien, les travaux ménagers ou encore la garde d’enfants, les plateformes de jobbing sont de véritables annuaires du service entre particuliers permettant de trouver ce que l’on recherche à petit prix.

Uns véritable source de revenus secondaires

La crise, la hausse du chômage, les fins de mois difficiles obligent les consommateurs à faire de plus en plus appel au système D. La consommation collaborative apparaît alors comme un idéal : partage matériel et immatériel entre particuliers, revalorisation du lien social, économies réalisées... L’entraide est un nouvel art de vivre.

Et ce n’est pas tout ! Si faire appel au jobbing est un bon plan pour les particuliers, c’est également un bon moyen de se faire de l’argent en utilisant ses compétences en bricolage, jardinage, baby sitting... Les plateformes de jobbings sont donc profitables à ces quelques 2 millions de salariés à temps partiel. 

Aujourd’hui, le jobbing n’est plus seulement une solution de secours, mais un recours privilégié par de nombreux Français. Un service économique pour le client et qui rapporte en moyenne 220 € par mois par jobber.

Article précédent Passer à temps partiel : bonne ou mauvaise idée ?
Article suivant Un autre rapport au travail depuis la pandémie
Plus de guides emploi
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.