Les open spaces nuisent à la productivité au travail

Par Flore Desbois | Mis à jour le 07/11/2019 à 16:04

Selon l'Institut national de recherche et de sécurité, les open spaces n'améliorent pas la qualité du travail des salariés.

Les open spaces nuisent à la productivité au travail
Les open spaces nuisent à la productivité au travail

Une nuisance sonore insupportable dans les open spaces

Conversations téléphoniques, portes qui claquent, bruits d’imprimantes... L’absence de silence dans les open spaces nuit à la productivité des employés. Instaurés dans les années 1990, ces espaces de travail partagés ont été inventés en réponse à l’augmentation des prix immobiliers. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), le bruit de fond dans les open spaces accroît la fatigue des salariés. Un désagrément, auquel peut s’ajouter la politique du « bureau non attribué », perturbant le travailleur qui a le sentiment d’être interchangeable.

L'open space manque d'intimité

La plupart des salariés n’apprécient pas les open spaces, sources de tensions. Ils empêchent l’intimité des échanges téléphoniques et permettent donc une surveillance rapprochée du travail de chacun selon nos confrères du Point. Le masquage sonore, une technologie qui consiste à émettre un bruit de fond blanc pour masquer les autres nuisances, se développe. Il est déconseillé par l’INRS, qui considère que ce son supplémentaire va participer à l’augmentation de la fatigue quotidienne des travailleurs en open spaces. À lire aussi Vie de bureau : comment survivre en open space ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.