Partager des émotions au travail n’est plus un tabou

Par Anton Kunin | Mis à jour le 13/07/2022 à 14:19

À en croire un sondage Censuswide pour LinkedIn, dont Le Figaro dévoile les résultats, après quasiment deux ans de télétravail, les Français sont plus enclins à partager des émotions face à leurs collègues.

Pause café
Les salariés sont nombreux à apprécier plaisanter devant la machine à café... mais tous n'osent pas le faire.

Près d’un salarié sur deux s’interdit de montrer des émotions au travail

Près de la moitié (46%) des salariés interrogés par Censuswide pour le compte du réseau social professionnel LinkedIn déclarent être plus ouverts et enclins à partager leurs émotions dans leur milieu professionnel aujourd'hui. Et cela, qu’il s’agisse d’émotions positives ou négatives. Près de la moitié (49%) ont ainsi fait savoir qu’il leur est déjà arrivé de pleurer devant leur employeur ou collègue.

Toujours est-il que près d'un Français sur deux (45%) hésite toujours à se livrer par crainte d'être jugé et stigmatisé. Autrement dit, quasiment la moitié des salariés estiment qu’il vaut mieux ne pas montrer ses émotions au travail. Les femmes sont d’ailleurs plus hésitantes que les hommes à montrer leurs émotions : d’après ce sondage, 58% d’entre elles estiment qu'elles sont davantage jugées que leurs collègues masculins lorsqu'elles font part de leurs sentiments au travail.

En France, seul 1 salarié sur 3 se permet des blagues au bureau

Quant aux différences générationnelles, les jeunes sont plus enclins à partager leurs émotions : 59% des sondés de la Génération Z (les 18-25 ans) et 46% des Millenials (les 26-41 ans) disent davantage exprimer leurs émotions au travail, loin devant les plus de 55 ans (24%).

Interrogés sur les émotions qu’ils souhaitent partager ou voir leurs collègues partager plus souvent, la majorité des salariés citent l’humour. 78% des salariés français jugent que l'humour est l'émotion la plus sous-estimée et la moins valorisée au travail, et 69% estiment que blaguer permet de détendre l'atmosphère au bureau. Mais, ici aussi, il y a la vision inverse puisque 23% des personnes interrogées considèrent que plaisanter au travail est synonyme de manque de professionnalisme. De fait, seuls 32% des Français se permettent des blagues au bureau, contre 33% des Néerlandais, 34% des Britanniques, 36% des Allemands et 38% des Italiens.

A lire aussi : Comment mieux gérer ses émotions ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.