Délestage : quels droits pour les salariés en cas de coupure de courant ?

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 08/12/2022 à 14:32

L’hiver qui se profile inquiète les pouvoirs publics. Des risques de tension sur l’électricité sont redoutés. En cas de pic de consommation, des délestages auront lieu. En cas de coupure, les salariés conservent plusieurs droits. 

delestage, emploi, salaries, droits
En période de délestage, les salariés restent protégés par le code du travail.

Votre employeur doit vous prévenir en cas de délestage

L’hiver qui s’annonce pourrait donner lieu à des pics de consommation électrique que le réseau serait incapable de supporter. Pour éviter un black-out généralisé dans tout le pays, le gouvernement prévoit des périodes de délestages. Quelques heures sans courant à des moments bien définis et bien localisés. En ce qui concerne vos droits si vous travaillez lors d’une période de coupure, votre employeur doit vous avertir. Selon Le Figaro, en cas d’impossibilité de travailler faute d’électricité, vous ne pourrez pas être sanctionné. 

En revanche, seul votre employeur peut décider de laisser ses salariés à la maison le temps de la coupure. Vous ne pouvez pas délibérément ne pas vous rendre sur votre lieu de travail. Les délestages seront connus à l’avance. Ainsi, si vous manquez un rendez-vous ou que vous arrivez en retard à cause des coupures, votre responsabilité sera engagée. Vous devrez anticiper et prendre vos dispositions en amont. 

Le cas précis du télétravail

Démocratisé depuis la crise sanitaire, le télétravail pourrait s’avérer difficile en l’absence de courant à votre domicile. Mais rassurez-vous, votre employeur ne pourra pas vous en tenir rigueur. Dans ce cas précis, le salarié n’est pas responsable de la coupure d’électricité. En revanche, la décision de vous imposer de travailler depuis votre domicile ou sur le site de votre entreprise émane de votre direction. Mais en cas de délestage, vous ne pourrez pas vous opposer à l’un ou l’autre. 

Dans le cas où l’école de vos enfants n’accueille personne pendant la durée de la coupure, vous pourrez poser un congé pour garde d’enfant malade. Si et seulement si la convention de votre entreprise le prévoit. Sinon, il faudra poser un jour ou demander à travailler depuis votre domicile. 

À lire aussi Votre employeur peut-il vous refuser vos congés de Noël ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Un petit changement pour les abonnés Free
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.