Assurance chômage : la durée d'indemnisation pourrait être modulée selon la conjoncture

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 05/10/2022 à 13:55

Les députés ont adopté en majorité le premier article du projet de loi de la réforme de l'assurance chômage. Ce dernier permettra notamment de moduler la durée d'indemnisation des chômeurs selon la situation du marché du travail.

Assurance chômage
L'Assemblée nationale a voté pour une modulation de la durée d'indemnisation de l'assurance chômage.

Moduler l'assurance chômage

Par 203 voix contre 165, les députés ont adopté en première lecture mardi 4 octobre 2022 à l'Assemblée nationale le premier article du projet de loi de réforme de l'assurance chômage. Ce dernier permettra de durcir ou d'assouplir la durée d'indemnisation de l'assurance chômage en fonction de la situation du marché du travail. 

Par décret, l'assurance chômage pourrait donc être « plus stricte quand trop d'emplois sont non pourvus, plus généreuse quand le chômage est élevé », comme l'a expliqué le président de la République, Emmanuel Macron au cours de la campagne présidentielle. 

Une reforme de l'assurance chômage urgente

Alors qu'en outre-mer, le taux de chômage est très élevé, l'application de cet article y sera différente comme l'a confirmé le ministre du Travail Olivier Dussopt. Toutefois, la réforme de l'assurance chômage urge. Dans des secteurs comme la restauration, le BTP ou l'hôtellerie, les difficultés de recrutement se font sentir. 

Avec ce texte, le gouvernement souhaite maintenir son objectif de plein-emploi en 2027 pour atteindre un taux de chômage d'environ 5%, contre 7,4% pour le moment. La gauche et le RN ont protesté contre la « méthode autoritaire » comme l'a déclaré Caroline Colombier, députée RN, dans des propos rapportés par Le Figaro. Pour Mathilde Panot, députée LFI, ce texte « déclare la guerre aux chômeurs ». Ce texte est attendu au Sénat le 25 octobre 2022. 

À lire aussi : Chômage : quelles sont les aides ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.