Arnaque : attention aux faux emails Paypal

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 25/10/2019 à 15:51

Attention aux emails Paypal qui se trouvent dans votre boîte. Des cybercriminels se font passer pour PayPal afin d'exiger le paiement d'impayés sous peine de poursuites judiciaires.

Plus de 700.000 personnes piégées à travers l'Europe par des cybercriminels.
Plus de 700.000 personnes piégées à travers l'Europe par des cybercriminels.

Arnaque Paypal : 700.000 personnes ciblées

En quelques jours seulement, pas moins de 700.000 personnes ont été visées par une vaste campagne de phishing. Les cybercriminels se font passer pour PayPal et les victimes reçoivent des emails menaçant, leur demandant de régler le paiement d'un abonnement impayé afin d'éviter des poursuites judiciaires. 

Plusieurs pays sont concernés dont la France, le Portugal et l'Espagne. Les cybercriminels utilisent des techniques bien rodées. Les courriers sont rédigés dans la langue locale. Ils demandent un montant relativement faible, de 45 euros. Les en-têtes sont soignées et les menaces de poursuites judiciaires sont utilisées pour inciter les victimes à payer. Enfin, ils proposent trois options, payer via un site web en anglais, appeler un numéro de téléphone taxé ou passer via son compte PayPal. La plupart des gens choisissent la dernière option et se font piéger.

Comment éviter de tomber dans le piège

Pour éviter d'être victime de ce type d'arnaque, il est nécessaire de respecter certaines pratiques de sécurité informatique qui vous permettront de vous protéger de ces attaques. Il est important de faire attention aux détails des emails reçus et à la rédaction. Vous pouvez, par exemple, vérifier les liens que comportent les emails afin d'identifier des incohérences. Avant de cliquer, prenez le temps d'étudier l'URL. Ils comportent généralement des mots inutiles lorsqu'ils sont factices. 

De plus, ne communiquez jamais d'informations personnelles (compte bancaire, nom, etc.) par mail ou téléphone, ou contactez vous-même les organismes concernés dans le doute. Utilisez des mots de passe différents pour chaque service utilisé afin d'éviter de compromettre tous vos accès en cas d'intrusion sur l'un de vos comptes. 

À lire aussi Phishing : comment signaler un mail frauduleux ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Électricité : l’augmentation de 15% pour 2023 remise en cause ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.