88 départements en alerte à cause de la sécheresse

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 25/07/2022 à 11:23

La canicule se poursuit dans l'Hexagone et la sécheresse s'intensifie. 88 départements ont été mis en alerte et sont concernés par des restrictions d'eau.

sécheresse
Des mesures de restrictions d'eau ont été mises en place dans 88 départements.

Les habitants soumis à des restrictions d'eau

Les fortes chaleurs qui ont débuté fin juin et les faibles précipitations obligent les autorités à prendre des mesures. Alors que les fortes températures devraient se poursuivre, des arrêtés ont été pris ce lundi 25 juillet 2022 dans 88 départements. Les habitants des Côtes d'Armor, de Mayenne, du Vaucluse, des Deux-Sèvres, sont concernés par des restrictions d'eau. 

Il est possible de consulter les arrêtés de restriction d'eau sur le site du gouvernement Propluvia. Les départements sont répartis en plusieurs catégories avec une vigilance pour le Nord et l'Oise notamment. Les départements concernés doivent faire des économies d'eau.Une habitante de Val-Saint-Germain, dans l'Essonne, interrogée par BFMTV, est inquiète quant au niveau d'eau : « Il en reste encore un peu, mais là il n'y a plus rien. Jamais je n'ai vu ça » s'étonne-t-elle. 

Plusieurs départements en alerte rouge

D'autres départements ont été placés en alerte orange, ou « état d'alerte renforcée ». Cela signifie  une « réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50 % (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l'arrosage des jardins, des espaces verts, des golfs, pour le lavage des voitures, jusqu'à l'interdiction de certains prélèvements ».

Enfin, plusieurs départements ont dû être placés en alerte rouge comme les Deux-Sèvres, la Drôme, la Loire-Atlantique ou encore la Vienne. Ces départements sont en état de « crise ». Pour eux, il n'est plus possible de prélever de l'eau lorsque cela n'est pas prioritaire. « y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés » comme l'indique le site Propluvia. La situation est préoccupante pour les experts d'autant plus qu'aucune pluie n'est attendue dans les deux semaines à venir, excepté dans les Alpes et les Pyrénées. 

A lire aussi : Une pénurie de céréales à cause de la sécheresse ?

 

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Pourquoi il y a si peu de seniors qui travaillent en France ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils administratif & juridique
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.