Ici, ça fourmille d'idées qui rapportent !
Radinerie
Discussions générales

la fable LA COLOMBE ET LA FOURMI (*)Jean de la Fontaine

Répondre Options de conversation
  • Marquer comme nouveau (non lu)
  • Suivre cette discussion
  • S'abonner au fil RSS
  • Imprimer
b18

Posts : 6965 | Sujets : 1 | Mercis : 6

Message 1 sur 3
le 14/05/2012 à 22:49

la fable LA COLOMBE ET LA FOURMI (*)Jean de la Fontaine


Le long d'un clair ruisseau buvait une Colombe,
Quand sur l'eau se penchant une Fourmis y tombe ;
Et dans cet océan l'on eût vu la Fourmis
S'efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
La Colombe aussitôt usa de charité ;
Un brin d'herbe dans l'eau par elle étant jeté,
Ce fut un promontoire où la Fourmis arrive.
              Elle se sauve ; et là-dessus
Passe un certain Croquant (1) qui marchait les pieds nus.
Ce Croquant par hasard avait une arbalète.
              Dès qu'il voit l'Oiseau de Vénus (2),
Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
Tandis qu'à le tuer mon villageois s'apprête,
              La Fourmis le pique au talon.
..............Le Vilain retourne la tête.
La Colombe l'entend, part, et tire de long (3).
Le soupé du Croquant avec elle s'envole :
..............Point de Pigeon pour une obole (4)





Jean de La Fontaine

(*) Source : Ésope : La fourmi et la colombe
(Névelet)

(1) "gueux, misérable, qui n'a aucun bien, qui
en temps de guerre n'a pour toutes armes qu'un
croc. Les paysans qui se révoltent sont de pauvres croquants." (Furetière)
(2) la colombe était consacrée à Vénus.
(3) s'enfuit
(4) l'obole est une ancienne monnaie valant la moitié d'un denier et par extension une modeste contribution financière. On dirait aujourd'hui : "Point de pigeon pour un centime : pas le moindre pigeon "
De plus, L.F. a volontairement établi une dépréciation
depuis "l'oiseau de Vénus" en passant par "la colombe"
pour finir en "pigeon-soupé".
Il ne faut pas rêver, on n'a rien ... pour rien !




(*) La source est Ésope, traduite du grec
en latin dans le recueil de Nevelet (1610).
Marot avait déjà utilisé cet apologue pour
écrire "Épître à Lyon Jamet". La Fontaine
qui admirait beaucoup Marot a utilisé cet
écrit pour écrire sa fable, en le "ressérant"
beaucoup.

careli

Posts : 30781 | Sujets : 1 | Mercis : 4

Message 2 sur 3
le 15/05/2012 à 00:29

Re : la fable LA COLOMBE ET LA FOURMI (*)Jean de la Fontaine

eu elle a dû paraître au moins 4 ou 5 fois déjà ... désolée

b18

Posts : 6965 | Sujets : 1 | Mercis : 6

Message 3 sur 3
le 15/05/2012 à 06:00

Re : la fable LA COLOMBE ET LA FOURMI (*)Jean de la Fontaine

pas grave

Répondre au sujet