-- visiteurs en ligne

La révolution mobile

Par Posté par SeverineW. le 23/05/2012

5 mois après l'arrivée de Free, le bilan est lourd pour les opérateurs historiques. 4% du marché ont été grignotés par le nouvel outsider... non sans mal. Il a bien fallu essuyer les foudres des nouveaux clients : réseau indisponible, cartes sim qui tardent à arriver, portabilité impossible... si la situation semble rétablie, Free n'est pas pour autant sortie d'affaire et continue de voir sa notoriété malmenée. Après l'UFC Que Choisir et ses menaces de poursuites en justice pour pannes à répétition, c'est au tour de MUNCI (l'association des professionnels de l'informatique) de tourner le couteau dans la plaie avec un billet acide sur son site.

Seulement voilà, ce qui nous intéresse est bien l'impact de cette ouverture du marché sur nos portefeuilles. Sosh, B&You, Virgin, ... ont clairement emboité le pas pour s'aligner sur les prix. Une bonne nouvelle, seulement voilà, ceux qui sont encore sous le coup d'un engagement ne peuvent qu'attendre sagement la fin de leur contrat pour espérer profiter de ces offres.... pas toujours adaptées ! A l'heure où le smartphone est roi, Prixtel, un autre opérateur en ligne, a révélé dans une enquête (en collaboration avec Ipsos) nos besoins réels en téléphonie mobile. Loin du cliché de l'accro au portable, 77% des Français appellent moins de 3 heures par mois. Payer pour un service inadapté à l'utilisation effective ne semble donc pas plus avantageux pour notre portemonnaie. Alors avant de succomber à l'appel de l'illimité, mieux vaut bien réfléchir à sa consommation personnelle.