Abonnez vous gratuitement à la newsletter

Plan d'Epargne Logement : comment ça marche ?

Ajouté le
31
août 2011
Envoyer
à un ami
5683 vues
Plan d'Epargne Logement : comment ça marche ?

Vous projetez d'acheter un appartement ou une maison dans quelques années. Simplement, vous ne savez pas sur quel placement mettre vos précieux euros. Songez au Plan d'Epargne Logement.

Banque

Qu'est-ce que le Plan d'Epargne Logement ?

Le plan d'épargne logement (PEL) est un placement bloqué, produisant des intérêts. Il vous permet, à terme, d'obtenir un prêt immobilier à un taux avantageux (grâce à un apport) pour acheter/construire votre future maison ou faire de gros travaux.

Cependant, il n'est pas une épargne classique comme le livret A. Vous devez verser au moment de la souscription une somme de 225€, puis 45€ minimum tous les mois, soit 540€/an. Vous pouvez également verser des sommes plus conséquentes à titre exceptionnel, tout en respectant le plafond de 61 200€.

Le PEL est bloqué au minimum 4 ans. A partir de la dixième année, vous ne pourrez plus faire de versements, mais les intérêts au taux initial continuent de rapporter pendant 5 ans. A partir de la quinzième année, votre plan d'épargne logement devient une épargne classique avec un taux d'intérêt fixé par la banque.

Ainsi, si vous voulez ouvrir un PEL au nom de votre enfant, faîtes-le vers ses 10/12 ans. Il aura ainsi un capital intéressant pour débuter sa vie d'adulte.

Où le souscrire ?

Il vous suffit d'aller voir votre banquier ou un établissement de crédit ayant passé une convention avec l'Etat. Un seul plan d'épargne logement par personne peut être souscrit. Aucun frais ne vous est demandé. Seuls des frais de transfert vous seront demandés si vous changez votre PEL de banque, de l'ordre de 45€.

Déblocage anticipé et clôture du PEL

Au bout des 4 ans, vous pouvez clôturer votre plan d'épargne logement. Vous pouvez alors récupérer votre capital ainsi que les intérêts. Vous avez un an pour souscrire un prêt immobilier à un taux privilégié.

Si vous souhaitez récupérer votre argent avant ces 4 ans, vous devez vous soumettre à certaines contraintes :
• Avant la deuxième année : les intérêts sont recalculés au taux du compte épargne logement (CEL). Vous perdez cependant le droit à la prime d'Etat.

• Avant la troisième année : vous conservez les intérêts au taux contractuel du PEL mais vous perdez votre droit à la prime d'Etat.

• Entre la troisième et la quatrième année : vous gardez également les intérêts au taux du PEL. Le droit à la prime d'Etat est réduit de moitié.

Rémunérer son PEL : les intérêts

La somme que vous versez tous les mois sur votre plan épargne logement vous donne le droit à des intérêts. Ils sont capitalisables : ils viennent s'ajouter au capital, l'augmentent et deviennent ainsi producteurs d'intérêts.

Le taux d'intérêt est fixé à l'ouverture de l'épargne. Il ne varie pas après la souscription du contrat : il a été fixé à 2.5% par an au premier août 2012 (hors prime)

Des prélèvements sociaux sur les intérêts sont dus dès la première année (15.5% au 1 janvier 2013) mais sont exonérés d'impôts jusqu'à la veille du douzième année.

La prime d'État : c'est quoi ?

La prime d'Etat représente une partie des intérêts versés par l'Etat à condition que le plan épargne logement débouche sur un prêt immobilier. Pour les PEL souscrits à partir du 1er mars 2011, le montant de l'emprunt immobilier doit être de 5 000€ minimum.

Le montant de la prime se calcule en fonction des intérêts. Il doit être de 2/5ème des intérêts acquis, la somme maximum que vous pouvez recevoir étant de 1 525€ et dépend également du type de prêt accordé (achat, construction, gros travaux et en faveur du développement durable).

le 31/08/2011 à 16:50


0 commentaire
Commenter

A voir aussi

Ces frais bancaires qui nous coûtent cher !
La banque en ligne : vraiment avantageuse ?
Changer ses devises : gare aux commissions !
L'e-Carte Bleue : payer sur Internet en toute sécurité