-- visiteurs en ligne

S'assurer pour ses activités sportives en 5 questions

Par le 19 sept. 2012 | 2 890 Vues

Le retour des beaux jours est souvent synonyme de reprise d'une activité sportive. Au moment de l'inscription, on est parfois incité à souscrire à une assurance spécifique. Est-ce vraiment nécessaire ? Combien ça coûte ?

S'assurer pour ses activités sportives en 5 questions
Amateurs de sensations fortes, mieux vaut s'assurer pour pratiquer l'esprit léger ! © germanskydive110 - Fotolia
Sports

L'assurance sportive est-ce obligatoire ?

Rien ni personne ne peut obliger le sportif à souscrire à une assurance supplémentaire.

Eh oui ! En cas de dommages causés à autrui, les organisateurs sont responsables. En effet, les établissements sportifs (piscine, patinoire, centre de remise en forme, etc.), les associations sportives et ou encore les structures de loisirs (centre de vacances, camps, centres de loisirs) sont dans l'obligation de souscrire à des contrats collectifs d'assurance. Ces derniers couvrent ainsi la responsabilité civile de tous les participants d'une manifestation sportive.

A noter : la responsabilité civile engendre l'obligation pour toute personne de réparer les dommages causés à autrui.

Course à pieds ou pêche, est-on assuré de la même façon ?

Non, il existe deux cas particuliers où la souscription à une assurance personnelle est obligatoire :

• Si vous êtes adeptes de la pêche sous-marine, sachez que pour pratiquer cette activité, il vous sera demandé de présenter une assurance couvrant les dommages causés à un tiers.

• La pratique sportive lors d'une sortie scolaire facultative (non prévue dans l'emploi du temps de votre enfant), comme une journée d'escalade organisée par l'école, requiert une assurance scolaire couvrant les dommages causés à autrui et à soi-même. Pour plus d'informations, lire l'article Assurance scolaire obligatoire ?

Mon enfant est licencié dans un club sportif, est-il couvert en cas d'accident ?

Si l'accident a été causé à ou par autrui, l'assurance des organisateurs de l'activité sportive couvre les frais.

Toutefois, la licence seule ne prévoit pas d'autre assurance que la responsabilité civile. Si votre enfant vient à se blesser par lui-même lors de son activité sportive, les frais sont à votre charge.

C'est pour cette raison que l'assurance sportive reste vivement conseillée. Cette garantie peut ainsi permettre d'éviter de lourdes conséquences financières qu'on ne peut pas toujours assumer.

Cette année, j'opte pour un sport extrême, comment dois-je m'assurer ?

Pour les amateurs de sports réputés à risques (alpinisme, deltaplane, escalade, parapente, etc.), il est fortement recommandé d'adhérer à une assurance spécifique au vu des risques encourus par la pratique d'une telle activité. Les renseignements sont disponibles sur le site des fédérations, qui recensent les polices recommandées pour chaque activité(rapatriement,assistance, décès/invalidité, etc.).

Il en est de même pour les activités en mer ou en montagne faisant appel à des secours payants (et donc à votre charge) en cas d'accident.

Je désire souscrire à une assurance sportive : combien ça va me coûter ?

Généralement, une assurance supplémentaire est proposée de façon facultative par l'association ou le club que vous intégrez.

Mais ce type d'assurance peut être souscrit dans le cadre d'une extension de garantie de contrat multirisques habitation ou d'un contrat de type GAV (Garantie des Accidents de la Vie) ou d'un contrat spécifique.

Les tarifs varient selon les activités pratiquées mais ils n'excèdent jamais 50 euros. Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès de votre assureur ou de votre fédération sportive.

0
PARTAGE
A voir aussi
8 bonnes raisons pour se remettre au sport avec l'été
Se remettre au sport en douceur
Quel sport choisir?
Comment faire du sport moins cher ?
le 24/05/2014 à 17:21

Cet article est très intéressant merci

Signaler un abus
Répondre
1 ( + / - )
Réagissez à cet article
Commenter